Présidentielle 2022 : certaines communes manquent d’assesseurs pour le deuxième tour

Publié
Présidentielle 2022 : certaines communes manquent d’assesseurs pour le deuxième tour
France 3
Article rédigé par
C. Demangeat, France 3 régions, C. De Chassey - France 3
France Télévisions

Dimanche 24 avril, ce sont près de 49 millions d’électeurs qui seront appelés aux urnes. À la veille de ce scrutin présidentiel décisif, certaines communes manquent d’assesseurs. Ces volontaires qui assurent le bon déroulement de l’élection sont tout simplement indispensables. 

Tout est prêt dans les bureaux de vote, les bulletins et les urnes, pour le vote du deuxième tour, dimanche 24 avril. Ne manquent plus que les assesseurs. Les communes sont confrontées au même casse-tête que lors du premier tour. À Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), on a du mal à trouver des volontaires pour les nombreux bureaux de vote de la ville. Même problème à Bergerac (Dordogne). Dans cette commune, on doit aussi compter avec les absences de dernière minute. "Il faut dire aussi que ça tombe un petit peu mal ce deuxième tour, en termes de date, trois zones qui vont être en vacances en même temps", dit Laurence Rouan, 1re adjointe au maire de Bergerac.    

Un secrétaire et un président pour tenir l’urne 

Les assesseurs sont choisis de trois façons : parmi les représentants des partis politiques, les électeurs de la commune ou les agents municipaux, comme à Brives (Indre), où la mairie a fait appel à un agent administratif pour tenir un bureau de vote. Les règles du code électoral sont strictes : outre les deux assesseurs, il faut un président et un secrétaire pour tenir l’urne. La pénurie de volontaires se traduit souvent par une attente plus longue pour les électeurs. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.