"Paroles d'électeurs" : à la rencontre de Romuald, ouvrier dans la métallurgie

Métier par métier, nous vous donnons la parole. Les caméras de France 3 sont allées à la rencontre d'un ouvrier dans la métallurgie pour ce 7ème épisode de "Paroles d'électeurs". 

FRANCE 2

Romuald Loriot ouvrier soudeur, arrive à 8h30 le matin et finit à 17 heures. "Ça fait des journées de 8 heures effectives. On a des reprises manuelles, on a de la soudure, c'est un peu difficile, surtout quand on arrive en période d'été. Mais notre patron a investi dans la robotique, et c'est plus agréable", explique-t-il. Romuald a-t-il peur que l'ouvrier disparaisse derrière le robot ? "Pas du tout. Je pense que c'est une façon de renouveler notre métier qui est plutôt intéressante. On a plus de régleurs pour pouvoir travailler plus et être moins fatigué en fin de journée. Je pense que c'est un bien", affirme-t-il.

Hausse du SMIC

Quelles mesures prendrait-il pour améliorer les conditions de travail de ses collègues ouvriers ? "Je pense qu’une des grosses mesures que je prendrais, ce serait l'augmentation du SMIC", détaille l'ouvrier. "Parce que je pense qu'on a une vision de notre métier qui est un peu sale, un peu pénible, du coup les gens s'intéressent pas trop à notre métier. L'augmentation du SMIC permettrait peut-être aux jeunes de s'intéresser un peu plus à la métallurgie", remarque-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'usine Aubert et Duval des Ancizes (Puy-de-Dôme), appartenant au groupe Eramet, le 10 novembre 2007.
L'usine Aubert et Duval des Ancizes (Puy-de-Dôme), appartenant au groupe Eramet, le 10 novembre 2007. (FRANCIS CAMPAGNONI / LA MONTAGNE / MAXPPP )