Noël Mamère : "Je ne soutiendrai aucun candidat à la primaire écologiste"

Le député écologiste réagit sur francetv info à la candidature de Cécile Duflot à l'élection présidentielle.

Le député écologiste Noël Mamère à l\'Assemblée nationale, le 27 avril 2016.
Le député écologiste Noël Mamère à l'Assemblée nationale, le 27 avril 2016. (MAXPPP)

Officiellement candidate à la primaire d'Europe Ecologie-Les Verts pour l'élection présidentielle de 2017, Cécile Duflot n'aura pas le soutien de Noël Mamère. Interrogé par francetv info, samedi 20 août, le député écologiste de Gironde annonce en effet qu'il ne soutiendra "aucun candidat à la primaire".

Francetv info : Cécile Duflot vient d'officialiser sa candidature à la primaire d'Europe Ecologie-Les Verts. Est-ce pour vous une bonne nouvelle ? 

Noël Mamère : Cela fait longtemps que Cécile Duflot se prépare à cette élection, entourée de toute une équipe, et c'est bien qu'elle s'y prépare. Mais elle va devoir passer par cette épreuve de la primaire. Celle-ci doit être l'occasion pour nous, écologistes, de faire preuve de pédagogie, et de démontrer aux Français que l'écologie, ce n'est pas la punition, que cela aide à vivre moins mal et que cerla permet de lutter contre les inégalités. C'est à cela que doivent s'attacher les candidats à cette primaire, et je pense que Cécile Duflot est tout à fait capable de le faire. 

Parmi les différents candidats, est-elle la meilleure à vos yeux ? 

Ce n'est pas à moi de le dire, la primaire devra en décider. Ne comptez pas sur moi avant même cette primaire pour être l'arbitre de ces élégances.

Vous avez déjà annoncé que vous ne seriez pas vous-même candidat à cette primaire. Apporterez-vous votre soutien, le moment venu, à l'un des prétendants ?

J'ai dit très clairement que je ne serai pas candidat à l'élection présidentielle. J'aurais pu l'être, car j'ai été pas mal sollicité. Ce que je souhaite aujourd'hui, c'est apporter mon soutien, mon expérience et ma légitimité politique au candidat ou à la candidate qui sortira en tête de cette primaire. 

Mais d'ici là, je ne soutiendrai aucun candidat à la primaire, parce que je ne suis pas membre d'Europe Ecologie-Les Verts, et parce que je ne suis pas convaincu que cela soit la meilleure des formules. Le candidat ou la candidate qui sortira vainqueur de cette primaire risque d'être perçu comme le candidat de l'écologie, alors qu'il faut qu'il soit plus que cela. Mais puisqu'il y a une primaire, il faut l'assumer. Et quoi qu'il en soit, je le répète : je m'engage à soutenir celui ou celle qui sera choisi par les électeurs de la primaire.