Lancement du parti d'Édouard Philippe : "Je vis mes derniers jours en tant qu'adhérent Les Républicains", annonce Arnaud Robinet, le maire de Reims

"Il faut engager un quinquennat qui soit réformateur. Malheureusement, l'offre des Républicains est quasi inexistante", explique Arnaud Robinet.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Arnaud Robinet, le maire de Reims, le 3 juin 2019. (PHILIPPE REY-GOREZ / FRANCE-BLEU CHAMPAGNE)

"Je vis mes derniers jours en tant qu'adhérent Les Républicains", annonce sur France Inter samedi 9 octobre Arnaud Robinet, maire (LR) de Reims, depuis le Havre, où il assiste au lancement du parti d'Édouard Philippe.

Votera-t-il Emmanuel Macron à la prochaine élection présidentielle ? "J'attends les programmes, j'attends l'ensemble des candidats déclarés, mais il est clair que nous travaillerons avec le président élu pour créer une majorité de la droite et du centre qui pèse. Si Emmanuel Macron est candidat et qu'il porte un projet qui est un projet réformateur pour la France, je soutiendrai Emmanuel Macron", répond Arnaud Robinet.

"Deux droites irréconciliables au sein des LR"

"Il nous faudra une majorité réformatrice, aussi bien sur le sujet des retraites, que sur la question de la dette, mais aussi sur les questions sociétales, détaille le maire de Reims. Aujourd'hui, on ne peut pas rester dans cette situation, dans l'immédiateté. Il faut engager un quinquennat qui soit réformateur. Réformateur, parce que c'est aussi une nécessité après la crise que nous venons de traverser".

"Il va falloir prendre des mesures, parfois pas trop populaires."

Arnaud Robinet, maire de Reims

à franceinfo

"Malheureusement, l'offre des Républicains est quasi inexistante. Il y a plutôt une bagarre interne entre différents candidats, et avec d'ailleurs des candidats qui ne sont plus chez LR non plus", explique-t-il. "Celui qui semble proposer des réformes pour notre pays qui vont dans le sens de ce que nous, élus de droite, avons toujours voulu faire, c'est Emmanuel Macron", assure Arnaud Robinet.

Au sujet du lancement du parti d'Édouard Philippe, Arnaud Robinet estime qu'"un certain nombre d'élus LR rejoindront cette formation politique, mais également de nombreux adhérents". "Il y a deux droites irréconciliables au sein des Républicains et donc il y a de la place pour cette formation politique de la droite et du centre, humaniste, libérale et pro-européenne", conclut-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité Présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.