"Interdire, ils n'ont que ce mot à la bouche !" : Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot visés par les autres candidats au grand oral des chasseurs

La plupart des candidats à l'élection présidentielle, à l'exception de Yannick Jadot et de Jean-Luc Mélenchon, ont passé le grand oral des chasseurs. Et se sont livrés à une opération séduction.

Article rédigé par
Marc Podevin - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français, prend la parole au grand oral des chasseurs à Paris, le 22 mars 2022. (STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP)

Les prétendants à l'Élysée ou des personnes les représentant, à l'exception de Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon – exclus de la liste des invités – étaient devant le congrès national de la Fédération nationale des chasseurs (FNC), mardi 22 mars. Un grand oral et un enjeu de taille résumé par le président de la Fédération nationale des chasseurs, Willy Schraen. "Parlons franchement : le million de chasseurs que nous sommes représente, et on le sait tous, un poids politique très important", a-t-il annoncé d'entrée.

>> Présidentielle 2022 : découvrez l'évolution des intentions de vote au premier tour, dans notre baromètre quotidien

Jean Lassalle, candidat de Résistons, a bien compris le message. "Vous êtes absolument nécessaires dans la France authentique à laquelle je rêve, a-t-il déclaré à l'attention des chasseurs. "Moi, je suis le président des véritables chasseurs, de la véritable tradition, de la France authentique, bref : ceux que les Français aiment parce que rassurez-vous, ils vous aiment."

Préservation des chasses traditionnelles

De son côté, la candidate Les Républicains, Valérie Pécresse, a sorti, elle aussi, le grand jeu : "Vous êtes les hommes et les femmes amoureux des paysages où ils vivent et où ils chassent. Vous connaissez mieux que quiconque les conséquences du réchauffement climatique sur nos forêts."

Valérie Pécresse connaît l'adage : il n'y a pas d'amour, que des preuves d'amour. Alors elle s'est engagée sur un point important pour les chasseurs : les chasses traditionnelles.

"Avec moi, les savoir-faire ancestraux, les traditions ancestrales seront protégées partout où les chasseurs se les transmettent de père en fils, de mère en fille depuis toujours."

Valérie Pécresse, candidate Les Républicains

Devant le congrès national de la Fédération nationale des chasseurs

Certaines chasses traditionnelles ont en effet été interdites. Valérie Pécresse veut aussi en finir avec les entraves à la chasse. Le candidat de Reconquête, Eric Zemmour, s'est exprimé sur la même ligne. "Le droit de chasser librement fait partie des acquis de la révolution, a-t-il lancé au pupitre. Les attaques de Jean-Luc Mélenchon ou de Yannick Jadot sont pour moi insultantes et intolérables."

Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon non conviés

Le candidat écologiste et celui de la France insoumise veulent l'interdiction de la chasse les week-ends et pendant les vacances scolaires. Ce n'est ni du goût des chasseurs, ni du goût de Fabien Roussel, le candidat communiste. "Interdire, interdire, interdire, ceux-là, ils n'ont que ce mot à la bouche. Interdire la chasse, interdire les voitures, interdire la viande, interdire les sapins de Noël, le Tour de France, qu'est-ce qui va rester à la fin ?", lance-t-il sous les applaudissements nourris.

Yannick Jadot, visé, tout comme Jean-Luc Mélenchon, n'ont pas pu se défendre face à l'assistance. L'un comme l'autre n'ont pas été conviés à ce grand oral.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité Présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.