En Russie, Marine Le Pen pose en selfie avec un député homophobe et antisémite

Avant son entrevue avec Vladimir Poutine, la candidate du FN à la présidentielle a rencontré des députés russes.

Marine Le Pen, le 24 mars 2017, lors d\'une visite à Moscou (Russie).
Marine Le Pen, le 24 mars 2017, lors d'une visite à Moscou (Russie). (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)

Une Marine Le Pen tout sourire au côté d'un député russe homophobe et antisémite. C'est l'image postée, vendredi 24 mars, par ce parlementaire, à l'occasion de la visite de la présidente du Front national à Moscou.

Avant d'y obtenir une entrevue avec Vladimir Poutine, Marine Le Pen avait rencontré une délégation de membres de la Douma, parmi lesquels Vitali Milonov, connu pour avoir rédigé la loi sanctionnant la "propagande homosexuelle". C'est ce député qui a posté le selfie sur sa page Facebook, en marge de la rencontre.

"Elle ne sait évidemment pas qui est cet individu"

Par le passé, Vitali Milonov a comparé les homosexuels à des personnes vivant "avec un chien", militait pour l'instauration d'une "police des mœurs", et organisait des "raids" dans des clubs gays, rappelle le site Buzzfeed. Il avait aussi accusé les homosexuels d'être "des violeurs d'enfants", lors d'un échange avec un journaliste de France 24.

En février dernier, il s'en était pris à deux conseillers municipaux de Saint-Pétersbourg, de confession juive : "Les chrétiens ont survécu malgré le fait que les ancêtres de Boris Vichnevski et de Maksim Reznik nous ont cuits dans des chaudrons et nous ont jetés pour être déchirés par des bêtes sauvages."

Interrogé par Buzzfeed, le bras droit de Marine Le Pen, Florian Philippot, affirme que la candidate à la présidentielle ne connaissait pas l'identité de ce député. "Marine Le Pen accepte des dizaines de selfies par jour. Elle ne sait évidemment pas qui est cet individu, pas plus qu'elle ne connaît l'identité de tous ceux avec qui elle fait des photos", plaide-t-il.