Législatives : un accord a été conclu entre La France insoumise et Générations

Les deux formations ont conclu un accord pour les législatives, sans préciser le nombre de circonscriptions accordées à des députés de la formation écologiste.

Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon, le 12 juin 2021, à Paris.
Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon, le 12 juin 2021, à Paris. (POLYVIOS ANEMOYANNIS / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La France insoumise tient son premier accord. Le parti de Jean-Luc Mélenchon a conclu avec Générations, le mouvement fondé par Benoît Hamon, un accord pour les législatives. Le nombre de circonscriptions réservées à Générations n'est "pas fixé", selon le coordinateur national du parti, Benjamin Lucas, mais la formation espère "au moins 10 à 15 circonscriptions". Ce direct est désormais terminé.

 Mise en garde de François Hollande. En cas d'accord électoral avec La France insoumise à l'occasion des élections législatives, le Parti socialiste risque de "disparaître", selon l'ancien président. Invité de franceinfo, l'ancien président socialiste estime que l'accord proposé aux socialistes par LFI "met en cause des principes même des fondements du PS"

La gauche négocie encore l'union. Les différents partis de gauche continuent à négocier pour tâcher de présenter des candidats uniques lors des élections législatives. A midi, l'ancien candidat communiste Fabien Roussel doit donner une conférence de presse pour faire le point sur l'avancée des discussions. 

Le RN lance sa campagne. A l'extrême droite, Jordan Bardella va donner à 17 heures à Fréjus le coup d'envoi de la campagne du Rassemblement national pour les législatives. Il devrait en profiter pour présenter les candidats du parti dans ce département. Voici comment le parti de Marine Le Pen entend mener cette bataille.

La majorité fait du pied à la gauche. Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale, a lancé "un appel aux femmes et aux hommes de gauche" à rejoindre la majorité "pour apporter leur sensibilité, leurs priorités, leurs préoccupations". "Notre rassemblement, déjà vaste, a vocation à s'élargir", dit-il dans un entretien au Midi Libre.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #POLITIQUE

23h02 : "Au sein du parti communiste français, il n'y a aucune fracture. Il y a une volonté partagée par tous qu'il y ait un rassemblement de la gauche et des écologistes pour ces élections législatives."

Au micro de franceinfo, il déplore la conduite des négociations par la France Insoumise. "Si on veut gagner une majorité, ne serait-ce qu'une majorité relative au sein de l'Assemblée nationale, il faut tenir compte des diversités."



(ARTHUR NICHOLAS ORCHARD / HANS LUCAS)

22h59 : 🇨🇵🗳️ Les législatives deviennent peut-être très intéressantes.

22h59 : Selon un sondage Ifop, 35% des Français souhaitent une victoire de l'union de la gauche aux législatives, soit plus que ceux espérant la victoire de la majorité présidentielle (26%), devancés par les supporters d'une victoire du RN (29%).

20h32 : Emmanuel Macron s'est rendu cet après-midi à l'hôpital militaire Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine), auprès de soldats blessés dans des opérations extérieures, a rapporté l'Élysée. Il avait effectué un déplacement similaire quelques jours après sa première élection, en 2017.

20h20 : @Chifoumi Généralement, le président nomme le premier ministre la personne choisie par la nouvelle majorité. On évite donc ce genre de coup tactique. Pas sûr que s'ils étaient nommés, Fabien Roussel ou Yannick Jadot acceptent le poste, sachant qu'ils provoqueraient la colère de leur camp.

20h19 : Bonsoir Pierre, si la coalition des gauches est majoritaire est-ce que Macron est obligé de prendre Mélenchon comme premier ministre ou il peut être taquin et nommer Jadot ou Roussel?

20h05 : Il est 20 heures ! Faisons le point sur l'actualité de ce jeudi soir !

Joe Biden annonce l'envoi de nouvelles armes pour l'Ukraine, et ambitionne de mobiliser 33 milliards de dollars pour financer de nouveaux achats par le Congrès.

A jamais les premiers en finale de la Ligue Europa Conférence ? L'OM affronte Feyenoord, à Rotterdam, dans la première demi-finale de cette nouvelle compétition. A suivre dans notre direct.

Un sursis pour Jean Castex ? "Ce n'est pas le dernier Conseil des ministres du premier quinquennat d'Emmanuel Macron, qui s'achève le 13 mai à minuit", a affirmé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

Une nouvelle femme a porté plainte pour viol contre l'ancien présentateur du JT de TF1 Patrick Poivre d'Arvor. Ce dernier a lui-même annoncé poursuivre en diffamation 16 des 20 femmes qui ont témoigné contre lui.

19h10 : Tout à fait . Le site de l'Assemblée précise qu'on y trouve 263 députés LREM (plus 4 apparentés), 93 LR (plus 8 apparentés), 52 députés MoDem (plus 5 apparentés), 25 députés socialistes (plus 3 apparentés), 17 députés insoumis ainsi qu'une quinzaine de communistes. On y trouve également 6 députés RN, ce qui n'est pas assez pour former un groupe parlementaire.

19h07 : Bonsoir Pierre. Peut-on savoir combien il y a de députés étiquetés LREM, LFI, PS, PC, RN, EELV actuellement à l’assemblée ?

19h10 : C'est l'heure de notre point "négociations à gauche" pour les législatives. Côté verre à moitié plein, un accord a été conclu entre LFI et Génération.s. Sinon :
- le parti communiste, par la voix de son patron Fabien Roussel, trouve que les discussions n'avancent "pas assez vite"
- l'ex-président socialiste François Hollande a mis en garde ce matin sur notre antenne contre le risque d'"une disparition" du PS en cas d'accord
- Le Premier secrétaire du PS, Olivier Faure, s'est défendu dans Le Figaro en estimant qu'"une coalition n'était pas une soumission"
- Pas de nouvelle des discussions entre LFI et EELV après les tensions d'hier soir.

18h56 : "Nous ambitionnons et souhaitons la constitution d'un groupe puissant à l'Assemblée nationale."

Pour le moment, le RN ne compte que six députés à l'Assemblée. Si le parti sera présent au premier tour dans les 577 circonscriptions, avec "des candidats issus du RN ou soutenus par le RN", Jordan Bardella a assuré que des alliances seraient possibles ensuite: "Au second tour, nous sommes parfaitement disposés à apporter notre soutien au candidat patriote qui défendrait le plus possible les convictions qui sont les nôtres", y compris le cas échéant du mouvement Reconquête d'Eric Zemmour.

18h52 : Un petit tour et puis s'en va. Jean Messiha, ancien RN devenu porte-parole de la campagne d'Eric Zemmour, a annoncé sur CNews qu'il quitte Reconquête! pour reprendre ses activités antérieures dans son think-tank, baptisé Apollon. Il a assuré qu'"Eric Zemmour restera un ami".

18h50 : Pour la petite histoire, Emmanuel Macron a réalisé un score inférieur à celui qu'il a obtenu au plan national dans cette commune.



J'en profite pour vous redonner le lien de notre moteur de recherche pour trouver les résultat dans les 36 000 communes de France et les 1 800 et quelques villes où on produit du fromage dans l'Hexagone.

18h50 : Après le grand débat, Barbazan-Debat. C'est dans cette charmante bourgade des Hautes-Pyrénées qu'Emmanuel Macron déambulera demain, dans les allées du marché de la place de l'Eglise, annonce l'Elysée. Le président participera ensuite à un déjeuner avec des habitants, des élus locaux ainsi que les membres du conseil municipal.

18h06 : Les votes de la commune de Saint-Lager Bressac, en Ardèche, ont été annulés par le Conseil constitutionnel en raison d'une erreur dans la façon de conserver la clé de l'urne et son double, rapporte France Bleu Drôme Ardèche. Ce sont près de 500 votes qui ont été invalidés.

18h00 : Il est 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Les Etats-Unis ont livré 10 armes anti-char à l'Ukraine pour chaque blindé russe, a annoncé Joe Biden lors d'une conférence de presse depuis la Maison blanche. Le président américain va accentuer la pression sur Moscou en demandant au Congrès une colossale rallonge budgétaire de 33 milliards de dollars pour livrer toujours plus d'aide militaire à Kiev. Suivez notre direct.

"Ce n'est pas le dernier Conseil des ministres du premier quinquennat d'Emmanuel Macron, qui s'achève le 13 mai à minuit", a affirmé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, même si "le Conseil des ministres de la semaine prochaine n'a pas encore été convoqué". On n'en saura pas plus sur le temps qu'il reste à Jean Castex à la tête de ce gouvernement. Suivez notre direct.

• La justice a ouvert une enquête après le signalement du gouvernement sur le groupe privé Orpea, gestionnaire d'Ehpad, soupçonné de maltraitance institutionnelle et de détournements de fonds publics. Ce signalement du gouvernement avait été adressé le 28 mars au parquet, après qu'une enquête administrative, diligentée par l'Etat, a révélé des "dysfonctionnements graves" dans la gestion des Ehpad du groupe.

• Une nouvelle femme a porté plainte pour viol contre l'ancien présentateur du JT de TF1 Patrick Poivre d'Arvor. Ce dernier a lui-même annoncé poursuivre en diffamation 16 des 20 femmes qui ont témoigné contre lui.

17h41 : Une enquête pénale a été ouverte par le parquet de Pau à l'encontre de Jean Lassalle après la mise en scène de son abstention dimanche lors du second tour de l'élection présidentielle, rapporte France Bleu Béarn Bigorre. Le député des Pyrénées-Atlantiques est poursuivi pour des infractions au code électoral concernant les atteintes à la sincérité des scrutins. Nous vous en disons plus dans cet article.

16h47 : Pour une histoire d’enveloppes, le second tour de l'élection présidentielle est annulé à Froideconche (Haute-Saône). Le vote des 1 226 électeurs qui s’étaient déplacés dimanche 24 avril est tout simplement annulé. Explications avec France 3 Bourgogne Franche-Comté.

15h48 : c'est un parti fondé par Benoît Hamon - dont l'ex-candidat à la présidentielle s'est peu à peu retiré -. Il s'agit d'un mouvement écologiste, qui souhaite "offrir enfin une alternative résolument écologique, sociale et démocratique à tou.te.s celles et ceux qui perçoivent l’extrême danger du nationalisme et savent depuis longtemps qu’il n’est aucun progrès possible dans la fuite en avant néolibérale", comme on peut le lire sur son site.

15h48 : Et c’est qui Génération.s ?!

15h46 : Et de un. C'est le premier accord trouvé à gauche en vue des législatives. La France insoumise et Génération.s feront bannière commune pour les élections. Parmi les points d'alignement, figurent "la hausse du SMIC à 1 400 euros, le retour à la retraite à 60 ans, la garantie d’autonomie pour les jeunes, le blocage des prix sur les produits de première nécessité et l’éradication de la pauvreté" et "la mise en place d’une véritable planification écologique pour répondre à l’urgence climatique et environnementale".

15h36 : Un changement de légende et ni vu ni connu ? Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait partagé une photo du Conseil des ministres ce matin sur Instagram, en évoquant l'"émotion" de ce "dernier" rendez-vous du gouvernement du premier quinquennat d'Emmanuel Macron. Pour s'aligner avec les déclarations du porte-parole du gouvernement lors du compte-rendu, il a modifié par "l'un des derniers" Conseils des ministres.



15h01 : Après la réélection d'Emmanuel Macron, tous les yeux sont rivés vers les législatives des dimanches 12 et 19 juin. Le chef de l'Etat souhaite disposer, à l'issue de ce scrutin, d'une nouvelle majorité pour les cinq ans à venir. Les oppositions tentent, elles, de constituer deux autres "blocs" pour obtenir un maximum de députés et faire barrage au président. Franceinfo fait le point sur ce calendrier politique très dense.

14h50 : @Kat Véronique Bédague est l'actuelle directrice du groupe immobilier Nexity. Cette ancienne élève de l'ENA, Sciences-Po et l'Essec, âgée de 57 ans, a notamment dirigé les finances de la mairie de Paris (sous Bertrand Delanoe) et été la directrice de cabinet de Manuel Valls à Matignon, comme le rappelait Europe 1 dans un portrait. Dans une tribune publiée par le JDD mi-avril, elle plaidait pour remplacer le ministère du Logement par un "ministère régalien de la Ville de demain". Une femme sensible aux problématiques environnementales, avec un brillant CV... Cela fait d'elle une des favorites pour Matignon.

14h44 : Bonjour France Info. Qui est Véronique Bédague, potentielle première ministre ??? Merci pour votre éclairage.

14h17 : Alors que Gabriel Attal s'est refusé à confirmer qu'il s'agissait du dernier Conseil des ministres du premier quinquennat d'Emmanuel Macron ce matin, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a publié un message laissant entendre le contraire sur Instagram, photo à l'appui.

14h13 : Le compte à rebours est lancé avant l'annonce du nouveau gouvernement. Cela devrait avoir lieu dans les prochains jours, après un Conseil des ministres qui a eu lieu aujourd'hui. Une femme pourrait remplacer Jean Castex, selon les hypothèses. Parmi les favorites, Élisabeth Borne, Christine Lagarde, Véronique Bédague ou encore Nathalie Kosciusko-Morizet.

14h26 : Il est 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité pour ceux qui nous rejoignent :

Le nombre de chômeurs de catégorie A a diminué de 5% au premier trimestre et s'établit à un peu moins de 3,2 millions de personnes (hors Mayotte), selon les chiffres du ministère du Travail. La baisse est de 15,7% sur un an.

"Ce n'est pas le dernier Conseil des ministres du premier quinquennat d'Emmanuel Macron, qui s'achève le 13 mai à minuit", a affirmé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, même si "le Conseil des ministres de la semaine prochaine n'a pas encore été convoqué", a-t-il précisé. On n'en saura pas plus sur le temps qu'il reste à Jean Castex à la tête de ce gouvernement.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a condamné depuis Borodianka, en banlieue de Kiev, la guerre menée par la Russie – "une absurdité au XXIe siècle". Il a ensuite rejoint Boutcha, et doit rencontrer le président Volodymyr Zelensky dans l'après-midi. Suivez notre direct.

• Une nouvelle femme a porté plainte pour viol contre l'ancien présentateur du JT de TF1 Patrick Poivre d'Arvor. Ce dernier a lui-même annoncé poursuivre en diffamation 16 des 20 femmes qui ont témoigné contre lui.

13h42 : "Le quinquennat qui s'ouvre sera collectif pour les Français, auprès des Français, avec eux", a lancé le porte-parole du gouvernement sortant, Gabriel Attal, à l'issue du premier Conseil des ministres depuis la réélection d'Emmanuel Macron.

13h29 : C'est l'heure du compte-rendu du Conseil des ministres, avec le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. "Ce n'est pas le dernier Conseil des ministres du premier quinquennat d'Emmanuel Macron, qui s'achève le 13 mai à minuit", a-t-il affirmé, même si "le Conseil des ministres de la semaine prochaine n'a pas encore été convoqué", précise-t-il. On n'en saura pas plus sur le temps qu'il reste à Jean Castex à la tête de ce gouvernement.

14h50 : L'élu "insoumis" François Ruffin a affirmé sur France Inter qu'Emmanuel Macron était "l'héritier, le fils ou le bâtard de François Hollande", au sens de "fils illégitime". "Oh", a réagi la journaliste Léa Salamé. Vous pouvez revoir et réécouter son interview ici.

13h23 : François Ruffin aurait qualifié le président de "batard", est-ce vrai ? Comment ont réagi les journalistes de France Inter ?

13h02 : Bonjour @pffff les élus sont fatigants. Le Conseil constitutionnel a bien décidé d'annuler les 90 suffrages exprimés dans la commune de Lourdios-Ichère (Pyrénées-Atlantiques) lors du second tour de la présidentielle, dont Jean Lassalle est maire. Le candidat s'était filmé au sein même du bureau de vote de la commune, expliquant pourquoi il avait fait le choix de l'abstention.

Mais cette mise en scène est contraire à l'article L. 49 du Code électoral "prohibant la diffusion de messages à caractère de propagande électorale la veille et le jour du scrutin". Emmanuel Macron était arrivé en tête, avec 57,78% des voix (contre 42,22% pour Marine Le Pen).

12h56 : VRAI ou FAUX: le fait que Jean Lassale se soit fait filmé en train de ne pas voter (abstention au dernier moment dans le bureau de vote) a fait annuler le 2e tours dans sa commune? (un rappel du résultat dans la dite commune au passage s'il vous plait)?

12h43 : Sur Twitter, la ministre du Travail Elisabeth Borne se félicite des chiffres du chômage. "Avec une baisse de près de 165 000 entre janvier et mars, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité continue de baisser fortement au premier trimestre", écrit-elle.

12h35 : Il est midi, on fait le point :

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a condamné depuis Borodianka, en banlieue de Kiev, la guerre menée par la Russie – "une absurdité au XXIe siècle". Il a ensuite rejoint Boutcha, et doit rencontrer le président Volodymyr Zelensky dans l'après-midi. Suivez notre direct.

Le (probable) dernier Conseil des ministres du gouvernement actuel se tient ce matin. Alors que Jean Castex est sur le départ, avec les satisfecit de son équipe, Emmanuel Macron a assuré hier que son futur Premier ministre sera "attaché à la question sociale, à la question environnementale et à la question productive".

Les négociations se poursuivent, à gauche, en vue d'un accord pour les législatives. Si le PS et les "insoumis" se félicitent des premières avancées, le PCF s'impatiente. Suivez notre direct.

• Une nouvelle femme a porté plainte pour viol contre l'ancien présentateur du JT de TF1 Patrick Poivre d'Arvor. Ce dernier a lui-même annoncé poursuivre en diffamation 16 des 20 femmes qui ont témoigné contre lui.

11h48 : Le parti de Marine Le Pen n'a obtenu que huit sièges de députés en 2017. Cette fois, le parti d'extrême droite espère obtenir le double afin de constituer un groupe à l'Assemblée, à savoir quinze élus. Pour cela, le RN veut notamment mettre en valeurs de nouveaux profils. Plus d'infos ici. Le président du RN par intérim, Jordan Bardella, le 5 février 2022 à Reims (Marne), lors du lancement de la campagne de Marine Le Pen. (MAXPPP)(MAXPPP)

10h16 : Voici un nouveau point sur l'actualité, en milieu de matinée :

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a condamné depuis Borodianka, en banlieue de Kiev, la guerre menée par la Russie – "une absurdité au XXIe siècle". Il a ensuite rejoint Boutcha, et doit rencontrer le président Volodymyr Zelensky dans l'après-midi. Suivez notre direct.

Le (probable) dernier Conseil des ministres du gouvernement actuel se tient ce matin. Alors que Jean Castex est sur le départ, avec les satisfecit de son équipe, Emmanuel Macron a assuré hier que son futur Premier ministre sera "quelqu'un qui est attaché à la question sociale, à la question environnementale et à la question productive".

Les négociations se poursuivent, à gauche, en vue d'un accord pour les législatives. Si le PS et les "insoumis" se félicitent des premières avancées, le PCF s'impatiente. Suivez notre direct.

• Une nouvelle femme a porté plainte pour viol contre l'ancien présentateur du JT de TF1 Patrick Poivre d'Arvor. Ce dernier a lui-même annoncé poursuivre en diffamation 16 des 20 femmes qui ont témoigné contre lui.

09h48 : Les discussions avec LFI autour d'un accord en vue des législatives "piétinent", estime Fabien Roussel, l'ex-candidat communiste, sur Public Sénat. "Ce qui manque, c'est d'arriver à passer d'un ralliement à l'Union populaire avec un logo et un homme à un rassemblement qui respecte l'ensemble des forces et qui nous permette d'enclencher une dynamique."

08h53 : 🗣 Alliance à gauche ➡️ "Le Parti socialiste doit être fidèle à sa propre histoire, pas à mon bilan. Cette histoire est celle des rapports au sein de la gauche. Le PS a toujours voulu l’union. Discuter, c’est nécessaire. Disparaître, c’est impossible”, pour François Hollande. https://t.co/ZqMDYfLiBH

08h54 : "Le PS a toujours voulu l'union. Discuter, c'est nécessaire. Disparaître, c'est impossible", a également commenté l'ancien chef de l'Etat socialiste, alors que les partis de gauche négocient actuellement un accord aux législatives, derrière La France insoumise.

08h42 : "Tant qu'il y aura une extrême droite forte et une gauche radicale, qui campe sur le terrain de la gauche, le pôle central a toutes les raisons de penser qu'il peut se prolonger. S'il n'y a pas une renaissance des partis politiques" traditionnels, le match sera de nouveau le même en 2027, se désole François Hollande sur franceinfo.

08h27 : "Il y aura des candidats RN dans toutes les circonscriptions de France", confirme sur CNews Jordan Bardella, président du RN, à quelques semaines des législatives. Alors qu'Eric Zemmour (Reconquête !) multiplie les demandes d'union, Jordan Bardella assure qu'elle ne sera pas possible au premier tour, mais que des "accords de désistement" seront possibles au second tour.

08h21 : "On est la locomotive de la gauche, c'est une responsabilité. Je pense qu'on doit faire entrer un maximum de personnes dans les wagons"

Le député de La France insoumise s'exprime sur France inter, alors que LFI est en concertation avec le PS, le NPA, EELV et le PCF pour les législatives.

08h14 : "Il a fait le job." Le Conseil des ministres, qui se tient à 11 heures, est probablement le dernier réunissant l'actuel gouvernement Castex. Et, en coulisses, on rend déjà hommage au locataire de Matignon. Jean Castex quitte l'Elysée après un conseil des ministres, le 13 avril 2022. (GABRIELLE CEZARD / SIPA)(GABRIELLE CEZARD / SIPA)

07h33 : Ce matin, plusieurs de vos journaux s'interrogent, comme Le Figaro, sur "l'OPA" de Jean-Luc Mélenchon sur la gauche lors de cette séquence électorale. L'Union populaire peut-elle vraiment remporter les législatives et le porter à Matignon ? Oui, à en croire l'intéressé dans L'Humanité.Abonnement à L’Humanité Pas Cher avec le BOUQUET INFO ePresse.fr

Le Figaro - 28 Avril 2022 (No. 24162) » Download PDF magazines - French Magazines Commumity!

07h21 : Après sa nouvelle défaite à la présidentielle, Marine Le Pen a décidé de repartir au combat. Son objectif : faire élire un maximum de députés RN pour devenir la première opposante au chef de l'Etat et affaiblir, dans le même temps, Eric Zemmour. Antoine Comte vous raconte comment elle s'y prépare.Marine Le Pen a engagé la bataille des législatives dès le soir du second tour de l'élection présidentielle, le 24 avril 2022. (ILLUSTRATION PIERRE-ALBERT JOSSERAND / FRANCEINFO)(ILLUSTRATION PIERRE-ALBERT JOSSERAND / FRANCEINFO)

07h23 : Le porte-parole du PS, Pierre Jouvet, a pour sa part déclaré avoir "eu une discussion constructive qui nous a permis d'avancer sur certains points, il n'y a pas entre nous de point de blocage insurmontable".

07h24 : Les négociateurs du PS n'ont pas "eu de difficulté à s'engager sur l'abrogation de la loi El Khomri, sur la VIe République, le blocage des prix, qui sont pour nous des marqueurs importants", s'est réjoui Manuel Bompard, le négociateur en chef au sein de La France insoumise. Ce dernier attend désormais une "déclaration publique" pour "acter ces points de convergence", avant de continuer à échanger.

07h24 : "On n'avait pas l'impression de discuter avec le même PS qu'il y a deux, trois ans. (...) Il y a clairement une volonté d'afficher une rupture avec le PS de François Hollande."

Les tractations historiques entre La France insoumise et le Parti socialiste ont démarré hier par une rencontre "positive", selon les protagonistes.