Cet article date de plus de deux ans.

Présidentielle 2022 : "Si j’étais président", les mesures phares de Philippe Poutou

Publié Mis à jour
Présidentielle 2022 : "Si j’étais président", les mesures phares de Philippe Poutou
Présidentielle 2022 : "Si j’étais président", les mesures phares de Philippe Poutou Présidentielle 2022 : "Si j’étais président", les mesures phares de Philippe Poutou (France 2)
Article rédigé par France 2 - L. Kaddour
France Télévisions
France 2

Jusqu’au premier tour de la présidentielle, le 13 Heures donne la parole aux candidats. Cinq minutes de questions/réponses pour mieux connaître leur programme. Philippe Poutou, candidat du nouveau parti anti-capitaliste (NPA), est l’invité de la rubrique "Si j’étais président" du 6 février.

En cas d’élection à la présidentielle de la République, quelle sera la première décision de Philippe Poutou"Pour appliquer un programme qui réponde aux urgences sociales et écologiques, il faut qu’on trouve l’argent. Cet argent, il est du côté des milliardaires, des ultra-riches. C’est de l’argent volé à la collectivité. Il faut qu’on se donne les moyens de le récupérer." La réforme emblématique de son quinquennat porterait autour de la mise en place d’une "grande sécurité sociale qui réponde à tous les besoins fondamentaux de la vie des gens".

Un revenu minimum de 1 800 euros nets par mois

Pour redonner du pouvoir d’achat aux Français, Philippe Poutou augmenterait les salaires : "Il faut un revenu décent pour tout le monde, c’est au moins 1 800 euros nets par mois." Enfin, s’il avait le choix, quelle personnalité publique aimerait-il voir entrer dans son gouvernement ? Il répond : "On imagine plutôt un gouvernement populaire, avec plein de gens anonymes, à l’opposé des gouvernements de riches que l’on voit aujourd’hui. (…) Un pouvoir collectif à l’image de la Commune de Paris."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.