Présidentielle 2022 : la polémique enfle après l'appel de la présidente de l'université de Nantes à "faire barrage" à Marine Le Pen

Carine Bernault a envoyé un mail aux étudiants et personnels de l'université, ce qui suscite la polémique.

Article rédigé par
Avec France Bleu Loire Océan - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un étudiant sur le campus de l'université de Nantes, le 24 septembre 2020. (ROMAIN BOULANGER / MAXPPP)

Des étudiants et des enseignants de l'université de Nantes, mais aussi des élus Les Républicains, Renconquête! et Rassemblement national s'indignent jeudi 14 avril après l'appel de la présidente de l'université à "faire barrage à l'extrême droite", rapporte France Bleu Loire Océan.

Dans un mail envoyé aux étudiants et personnels de l'université, Carine Bernault rappelle notamment que "la différence est une richesse" et que "la contradiction est l'essence même de l'université" tout en reconnaissant que son message est "inhabituel mais indispensable au regard des enjeux attachés à ce vote."

"Une faute lourde" pour le RN

"Ne vous laissez pas dicter vos choix par les amis d’Emmanuel Macron !", a notamment réagit le président du RN Jordan Bardella qui y voit "une faute lourde, en violation des règles de neutralité qu'impose la fonction" de président d'université. La sénatrice LR de Loire-Atlantique Laurence Garnier lui reproche d'avoir utilisé les fichiers étudiants "à des fins électorales".

Au sein même de l'université de Nantes, le courriel de la présidente n'a pas laissé indifférent, selon France Bleu Loire Océan. Le syndicat Force ouvrière lui a ainsi adressé une lettre ouverte. "Vous ne respectez pas la neutralité inhérente à votre fonction" écrit notamment le représentant de FO sur le campus René Richard.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.