Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Municipales : à Montreuil, la guerre des gauches

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Article rédigé par
France Télévisions

On se souvient que l'écologiste Dominique Voynet avait jeté l'éponge et dénoncé un "climat délétère" dans cette commune de Seine-Saint-Denis. Pour la remplacer à la mairie, la lutte fait rage entre les sept candidats de gauche.

La ville de Seine-Saint-Denis regretterait-elle Jean-Pierre Brard, le prédécesseur de Dominique Voynet ? Celui qu'elle avait battu en 2008 - avant de devenir impopulaire au point de se retirer, dès novembre, de la course à la mairie - se représente : fort de ses vingt-quatre ans de règne, l'ancien maire communiste est très bien placé dans les sondages.

Un jeune candidat communiste, Patrice Bessac (PC/Front de gauche), entend lui barrer la route. Mais pour gagner, il a besoin des socialistes, ce qui lui attire cette remarque de Jean-Pierre Brard : "Quand on est communiste, on ne peut pas à la fois critiquer la politique du gouvernement et s'embrasser sur la bouche localement."

La seule ville verte de plus de 100.000 habitants

Pour s'embrasser sur la bouche, ne comptez pas sur Ibrahim Dufriche (ex-socialiste devenu écolo), Mouna Viprey (ex-socialiste exclue du PS car devenue trop écolo) ou Razzi Hammadi (le protégé de Claude Bartolone, le patron PS de Seine-Saint-Denis). Entre eux, le jeu d'alliances s'annonce compliqué.

Face à cette gauche éclatée, la candidate de la droite et du centre Manon Laporte (UMP-Modem-UDI) a beau jeau de souligner les divisions. Qui ramèneront peut-être Jean-Pierre Brard à la mairie...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.