VIDEO. Municipales : à Antibes, l'opposition à l'assaut de la forteresse Leonetti

Maire de la ville depuis 1995, l'ancien ministre UMP ne semble pas véritablement menacé lors de ce scrutin.

AUDREY RICHIER / FREDERIC PILARD - FRANCE 2

A Antibes (Alpes-Maritimes), l'issue des élections municipales ne fait pas vraiment de doute. C'est que la ville est solidement ancrée à droite depuis 1995, date à laquelle l'actuel maire, Jean Leonetti (UMP), a été élu. Lors du dernier scrutin de 2008, l'ancien ministre chargé des Affaires européennes s'est même payé le luxe d'être élu dès le premier tour, avec 59,31% des voix.

Un second tour serait un succès pour l'opposition

L'opposition municipale ne se fait donc guère d'illusion quant à l'issue des élections. Pour elle, l'enjeu consiste surtout à faire entendre sa voix en obtenant le score le plus élevé possible. "Ce qui est indispensable, c'est d'avoir une opposition forte et qui soit écoutée", juge ainsi la candidate de gauche Michèle Muratore.

Un avis partagé par le candidat frontiste Lionel Tivoli, 25 ans. "Jean Leonetti a dit qu'il considèrerait qu'un second tour serait un désavœu pour lui. C'est ce que l'on espère."

Jean Leonetti lors d\'un meeting de soutien à François Fillon, le 14 juin 2013 à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes).
Jean Leonetti lors d'un meeting de soutien à François Fillon, le 14 juin 2013 à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes). (JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)