Quartiers difficiles : le tour de France fantôme de Gérard Collomb

“Je me suis rendu dans toutes les villes où il y avait des quartiers difficiles”, déclarait Gérard Collomb, le ministre de l’intérieur, le 6 septembre dernier sur BFM TV. Le ministre de l’intérieur Gérard Collomb aurait visité tous les quartiers difficiles de France, en un an et demi ? Cela en fait des kilomètres. A l’oeil du 20H, on a fait un contrôle anti-dopage.  

Que voulait dire Gérard Collomb lorsqu’il parlait de quartiers difficiles ? Au ministère de l’intérieur, ces territoires marqués par une forte délinquance ont un nom : ZSP, zone de sécurité prioritaire. 115 villes sont concernées. Sur ces 115 communes ZSP, Gérard Collomb ne s’est rendu que dans 30 depuis qu’il est ministre. Pas un tour de roue dans 74% des villes qui comptent des quartiers difficiles.    

Alors s’il ne parlait pas des ZSP, pour son tour de France, Gérard Collomb voulait peut-être évoquer la police de sécurité du quotidien ? 34 communes sélectionnées pour l’expérimenter. Là encore, nous les avons toutes contactées et pas de chance, Gérard Collomb n’en a visité que 16, presque la moitié !  

"Si on compte le nombre de villes en France, Gérard Collomb n’a pas fait le tour" 

Le ministre se serait-il emmêlé les pédales : “Je vous le concède, si on reprend sa phrase exacte, il a dû dire dans toutes les villes où… après vous savez il y a des formules de langage. Effectivement si on compte le nombre de villes en France. Gérard Collomb n’a pas fait le tour !”, admet le service de presse du ministère de l’intérieur.  

C’est bien dommage car il y a des villes qui rêveraient de l’accueillir, comme Grenoble. Cette commune compte deux quartiers en ZSP, et elle voudrait bien tester la nouvelle police du quotidien. Le maire, Eric Piolle a posté le week end dernier une vidéo sur les réseaux sociaux pour interpeller Gérard Collomb : “Nous sommes dans une sItuation critique. C’est pour cela que je vous invite à venir ici à Grenoble”. Ce n’est pas la première invitation. Cela fait un an que le maire lui écrit. Trois lettres pour l’alerter sur la délinquance dans sa ville : les atteintes aux personnes ont augmenté de 18 % cette année. “C’est un territoire qui historiquement a des problèmes de sécurité, de délinquance et de trafic de drogue. Il y a un sentiment d’abandon fort sur ces questions de sécurité”, regrette Eric Piolle.

Gérard Collomb n’a toujours pas dit s’il comptait faire étape à Grenoble. Allez courage, plus que 85 villes en zone de sécurité prioritaire, à traverser pour finir le tour de France … sans dérailler cette fois.

Oeil du 20h
Oeil du 20h (OEIL DU 20 heures)