Couvre-feu pour les mineurs à Béziers : Robert Ménard envisage de poursuivre les parents

Le maire de cette ville de l'Hérault a signé un nouvel arrêté qui maintient le couvre-feu pour les mineurs de moins de 13 ans non accompagnés. Mais cette fois, il prévoit de poursuivre leurs parents.

Robert Ménard, maire de Béziers (Hérault), le 31 mars 2014.
Robert Ménard, maire de Béziers (Hérault), le 31 mars 2014. (MAXPPP)

Robert Ménard revoit sa copie. Le maire de Béziers (Hérault), élu avec le soutien du Front national, a signé un nouvel arrêté maintenant un couvre-feu dans certains quartiers de la ville pour les mineurs de moins de 13 ans non accompagnés. Ce texte ne prévoit plus d'amende pour les jeunes, mais envisage désormais des poursuites contre les parents.

Comme précédemment, l'arrêté prévoit que les moins de 13 ans ne pourront circuler de 23 heures à 6 heures "du 15 juin au 15 septembre, durant les week-ends et les périodes de vacances scolaires" "sans être accompagnés d'une personne majeure". "En cas de manquements aux obligations", le texte évoque la possibilité d'engager des "poursuites pénales" contre les parents.

La Ligue des droits de l'homme avait introduit un recours au tribunal administratif contre le précédent arrêté, pris fin avril. Elle s'est "réjouie" que cette nouvelle version de l'arrêté marque le "retour au principe de protection du mineur". Elle conteste en revanche l'hypothèse des poursuites pénales contre les parents, une disposition qui "méconnaît le droit" selon l'association.