"Quand on voit la ville, ça ne donne pas envie de voter" : à Aubervilliers, peu d'inscrits sur les listes électorales

Les citoyens n'ont plus que quelques heures pour s'inscrire sur les listes électorales pour pouvoir voter aux élections municipales de mars. À Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), cette année encore, beaucoup d'habitants ne devraient pas se rendre aux urnes.

 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'avenue Jean Jaurès à Aubervilliers. (HAJERA MOHAMMAD / RADIO FRANCE)

"C'est la première fois que je vais voter. Ca me fait plaisir de le faire !"  Christine habite à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, depuis 21 ans et elle a attendu presque le dernier moment pour s'inscrire sur les listes électorales. Elle a obtenu il y a peu la nationalité française et compte bien se servir de son droit de vote. "Il faut le faire pour notre quartier", indique-t-elle.

Vendredi 7 février est le dernier jour pour s'inscrire sur les listes électorales et pouvoir voter aux élections municipales de mars. Pour la première fois cette année, la limite n'est plus fixée au 31 décembre mais à six semaines avant le scrutin. Cette mesure devrait permettre à ceux qui ont déménagé ou qui viennent d'atteindre leur 18 ans de s'inscrire. Il faut dire qu'en France, cinq millions de citoyens en âge de voter ne sont tout simplement pas inscrits.

Voter : un geste "fondamental"

Pour autant, pas sûr que ce délai supplémentaire change radicalement les choses. À la mairie d'Aubervilliers, on ne se bouscule pas vraiment pour s'inscrire, même si les électeurs reconnaissent d'eux-mêmes l'importance de ce geste. "C'est fondamental de voter aux élections municipales, note une habitante de la commune. C'est la vie en société."

Ils sont pourtant nombreux à se désintéresser du débat local. Parfois parce qu'ils se verraient bien vivre ailleurs : "Quand on voit la ville, particulièrement Aubervilliers, ça ne donne pas envie, explique un citoyen. On est juste à côté de Paris, on traverse et on est dans le 18e ou le 19e arrondissement et ça change tout. La propreté, le travail, ou ce qui est proposé pour les enfants... Moi je travaille dans les 10e et 13e arrondissements de Paris, ça n'a rien à voir. Le mode de vie, la qualité de vie, ça change complètement."

Les démarches simplifiées

En plus d'un délai supplémentaire laissé aux électeurs pour s'inscrire, les démarches ont également été simplifiées. Plus besoin de se rendre en mairie, tout peut se faire en ligne, comme l'explique Myriam Traverse, la directrice administrative de la ville : "On vous demande un justificatif de domicile de moins de trois mois ainsi que la numérisation d'une pièce d'identité en cours de validité, indique-t-elle. Ce qui est intéressant sur ce site, c'est que vous pouvez vérifier si vous êtes bien inscrit. Il permet également de connaître son bureau de vote, si on l'a oublié ou que l'on a perdu sa carte électorale."

La mairie d'Aubervilliers restera ouverte jusqu'à 20 heures vendredi pour accueillir les derniers retardataires. Mais malgré tous les efforts, la ville devrait compter moins de 30 000 inscrits pour 90 000 habitants. Si l'on compte de nombreux étrangers extra-communautaires, sans droit de vote, Aubervilliers a généralement un fort taux d'abstention : près de 60%. Le futur maire pourrait être élu avec seulement 7 000 voix.

Le reportage d'Alain Gastal
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.