Municipales : une centenaire candidate FN dans le Rhône

Henriette Frantz est avant-dernière sur la liste du Rassemblement Bleu Marine à Saint-Genis-Laval.

Henriette Frantz, le 19 février 2014, centenaire inscrite sur la liste Rassemblement Bleu Marine aux élections municipales de Saint-Genis-Laval (Rhône).
Henriette Frantz, le 19 février 2014, centenaire inscrite sur la liste Rassemblement Bleu Marine aux élections municipales de Saint-Genis-Laval (Rhône). (MAXPPP)

Elle est candidate pour avoir "la tranquillité chez soi". Une centenaire a décidé de figurer sur la liste du Front national aux élections municipales à Saint-Genis-Laval (Rhône). Henriette Frantz apparaît en avant-dernière position sur la liste du Rassemblement Bleu Marine conduite par Yves Crubellier. Le Progrès raconte cette histoire de campagne, mercredi 19 février.

"Cela me fait très plaisir de me présenter car cela sert à quelque chose", assure l'ex-directrice d'école. "L'avenir n'est pas radieux. Je regrette une sérénité qui n'existe plus", ajoute-t-elle. Elle dénonce "un climat explosif" en France, et souhaite que les "gens deviennent plus polis et respectueux".

Admiratrice de de Gaulle, "fidèle" de Le Pen 

Henriette Frantz était déjà candidate pour le FN à Saint-Genis-Laval en 2008. "J'ai toujours été de droite", explique cette admiratrice de Charles de Gaulle, devenue une "fidèle", depuis 40 ans, de Jean-Marie Le Pen, qu'elle "rêve" de rencontrer. Car au FN, "ce sont des gens qui sont d'aplomb et qui sont bien", se justifie-t-elle.

"Marine [Le Pen] est bien, mais elle n'a pas la même prestance que son père. Je trouve que les hommes en politique sont plus à leur place", poursuit la centenaire. Elle reconnaît cependant que le fondateur du FN "a dit de grosses bêtises" dans le passé, pour lesquelles "il faut l'excuser".

"Je la connais depuis 10 ans, c'est une dame toujours dans l'air du temps malgré les évolutions. Elle est toujours dans la vie, elle parle de tout", déclare au Progrès le candidat frontiste. En 2008, sa liste avait obtenu 4,5% des voix au premier tour.