Municipales : à Lille, Martine Aubry fait cavalier seul

À Lille (Nord), pour la première fois depuis 2001, Martine Aubry va se lancer seule, sans s’être alliée aux Verts, dans la course aux municipales. Une triangulaire inédite aura donc lieu.

France 3

Décidément, dans la course aux élections municipales à Lille (Nord), rien n’est comme avant. Des candidats masqués, pas de poignées de main, de drôles de photo et les alliés d’hier devenus d'irréductibles opposants. Martine Aubry et les Verts, ses partenaires historiques depuis 2001, font désormais listes séparées. Aucune alliance du second tour n’a été possible. Chaque camp se renvoie la responsabilité. Martine Aubry fait la course en tête, mais avec 29,8%, un score historiquement bas au premier tour, la faute selon elle à une abstention record.

Elle avait juré qu’elle ne se représenterait pas

Pour les Verts, en revanche, c’est l’heure surprise : avec 24,5% des voix, ils pensent que la mairie est à leur portée. Pas d’alliance non plus avec La République en marche et sa tête de liste, Violette Spillebout, l’ancienne directrice de cabinet de Martine Aubry. Arrivée en troisième position, elle renvoie ses adversaires dos à dos. Depuis vingt ans à la tête de Lille, Martine Aubry avait pourtant juré qu’elle ne se représenterait pas à un quatrième mandat, mais l’épidémie justifie sa candidature, assure-t-elle. Alors que tous les candidats se disent désormais écologistes, le choix se fera donc entre l’expérience et la nouveauté.

Le JT
Les autres sujets du JT
Martine Aubry, maire PS de Lille (Nord) et candidate à sa réelection, le 1er février 2020. 
Martine Aubry, maire PS de Lille (Nord) et candidate à sa réelection, le 1er février 2020.  (DENIS CHARLET / AFP)