Municipales 2020 : qui sont ces candidats qui se présentent sans étiquette ?

Le Conseil d'État se prononcera vendredi 31 janvier sur la "circulaire Castaner", comme la désignent ses opposants. Le ministre de l'Intérieur est accusé de vouloir fausser les résultats des municipales de 2020 en voulant supprimer les couleurs politiques des candidats dans la plupart des communes. Dans les faits, de plus en plus de candidats font déjà campagne sans étiquette.

FRANCE 3

Dans les allées du marché de Vitry-le-François (Marne), un candidat affiche clairement la couleur. Pour Pascal Erre, le Rassemblement national, c'est sa carte de visite. Il la distribue à tout le monde, convaincu que son étiquette politique est son premier atout. "Au-delà du cercle d'amis, les gens ne me connaissent pas. C'est grâce à l'étiquette Rassemblement national que nous allons faire de très beaux scores aux prochaines élections municipales", assure-t-il.

Le maire sortant se représente sans étiquette

À Vitry-le-François, Pascal Erre est bien seul à se revendiquer d'un parti politique. Le maire sortant repart pour un cinquième mandat. Jean-Pierre Bouquet est un adhérent historique du Parti socialiste, mais il a également reçu le soutien de La République en marche. Cependant, ces logos, vous ne les verrez pas sur ses affiches de campagne. Il fait campagne sans étiquette. Pas d'étiquette non plus pour Cyril Triolet. Déjà candidat en 2014, il a rendu sa carte des Républicains il y a deux ans. Cet électricien ratisse le terrain sans tract. Les partis politiques pour lui, c'est terminé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des maires au Congrès des maires, le 21 novembre 2017 (illustration).
Des maires au Congrès des maires, le 21 novembre 2017 (illustration). (JACQUES DEMARTHON / AFP)