La maire de Paris, Anne Hidalgo, déclare avoir eu le coronavirus sans "vraiment de symptôme"

Candidate à sa succession, elle s'exprimait sur BFM Paris au sujet de la Fête de la musique, estimant qu'il "ne fallait pas" l'interdire, quand bien même "ç'eût été mieux avec des masques, avec peut-être moins de monde". 

La maire de Paris, Anne Hidalgo, lors d\'une cérémonie au Sacré Coeur, à Paris, le 9 avril 2020. 
La maire de Paris, Anne Hidalgo, lors d'une cérémonie au Sacré Coeur, à Paris, le 9 avril 2020.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

Anne Hidalgo a confié, lundi 22 juin, avoir été testée positive au test sérologique du Covid-19. "Je suis dans la situation idéale où je n'ai pas eu vraiment de symptôme", a déclaré la maire de Paris et candidate à sa succession. La maire de Paris s'exprimait au micro de BFM Paris, au lendemain de la Fête de la musique, un évènement au cours duquel de nombreux Parisiens se sont rassemblés en quelques endroits de la capitale. 

Anne Hidalgo a estimé toutefois qu'"il ne fallait pas interdire la Fête de la musique", en dépit des attroupements observés dimanche, et du non-respect des consignes sanitaires.

"L'épidémie est toujours là" 

Après deux mois de confinement et dans une ville où le déconfinement s'est fait très progressivement, "on sent bien qu'il y a cette envie de sortir, de faire la fête" et "c'est difficile de contester cette soif de vivre", a indiqué la candidate de la gauche aux élections municipales parisiennes. "Bien sûr, ç'eût été mieux avec des masques, avec peut-être moins de monde", a ajouté la candidate de la plateforme "Paris en Commun" soutenue par les communistes, élus de Générations, socialistes, et alliés des écologistes, qui admet qu'"il y a du relâchement" à Paris.

"Le masque est obligatoire dans les transports en commun, et c'est très bien", mais dans l'espace public, "le port du masque recommandé doit faire l'objet de beaucoup de pédagogie encore", a-t-elle estimé, rappelant que "l'épidémie est toujours là."