Cet article date de plus de deux ans.

"Je vais assurer pleinement la tâche" : au Val-d'Aigoual, après le confinement, la nouvelle municipalité s'installe dans un climat tendu

Dans cette commune des Cévennes, où l'équipe sortante a été battue de peu lors du premier tour des élections municipales, le confinement n'a pas apaisée les tensions entre les deux camps. 

Article rédigé par
Boris Loumagne - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
C'est espacés de plus d'un mètre que les conseillers municipaux du Val-d'Aigou (Gard) on élu le nouveau maire, samedi 23 mai.  (BORIS LOUMAGNE / RADIO FRANCE)

Les premiers conseils municipaux se sont tenus samedi 23 mai en France, dans les communes où le maire a été élu au premier tour en mars dernier. Des conseils en retard, épidémie de coronavirus oblige. Le contexte sanitaire qui a divisé certaines communes, notamment dans celles où le maire sortant n’a pas été réélu et conteste les résultats du premier tour. C’est notamment le cas du Val-d’Aigoual, une commune de 1 500 habitants, dans les Cévennes.

>> Coronavirus : suivez l'évolution de la pandémie et de ses conséqunces dans notre direct

Les regards sont fuyants, le silence est pesant, l’ambiance est tendue dans cette salle des fêtes. Quelques maladresses de procédure qui traduisent la tension ici dans la commune où le maire sortant, Thomas Vidal, a perdu au premier tour. La crise sanitaire a faussé les résultats, selon lui. "Notre groupe ne prendra pas part aux votes qui sont appelés à l'ordre du jour du conseil municipal", déclare-t-il en début de séance. 

Ça commence bien, il y aura donc cinq abstentions parmi les conseillers municipaux. Le nouveau maire, Joël Gauthier, est tout de même largement élu, et il répond tout de suite à son prédécesseur. "Sachez monsieur le conseiller, qu'aujourd'hui je représente 100% des administrés." La séance aura duré une demi-heure. À la sortie, le nouveau maire est soulagé que cela se termine. "Ça a été un peu dur. Cette nuit, j'ai dû dormir entre deux et trois heures." Le nouveau maire était stressé. "C'est normal c'est la première fois."

Deux mois d'opposition entre sortants et nouveaux élus

Au Val-d'Aigoual, la crise sanitaire a exacerbé les tensions. L’ancien maire a continué à gérer la commune durant ces deux derniers mois, laissant la nouvelle équipe sur la touche. "Je vais assurer pleinement la tâche contrairement à mon prédécesseur qui pendant les deux derniers mois du confinement n'a rien fait", affirme le nouveau maire. 

Difficile d’enterrer la hache de guerre. Thomas Vidal, le maire sortant, a lui déposé un recours pour faire annuler l’élection. Et dans l’attente d’une décision du tribunal, pas question de travailler aux côtés de son successeur. "Aujourd'hui, ce sentiment qui reste d'inachevé fait qu'on ne peut pas être sur de bonnes bases", explique-t-il.

Mais malgré cette animosité entre les deux camps, il va bien falloir se mettre au travail. "Les recours sont lancés, donc on les a bien pris en compte", assure Audrey Raymond, nouvelle adjointe au maire. "Maintenant on vient aujourd'hui de prendre nos fonctions donc il va falloir qu'on passe à l'action." Avec une première mission pour la nouvelle équipe : rouvrir les écoles, fermées depuis le début de la crise sanitaire.

Retrouvez le reportage de Boris Loumagne lors du conseil municipal d'installation au Val d'Aigoual.
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Municipales

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.