"J’ai encore des choses à faire" : à 97 ans, le doyen des maires de France brigue un dixième mandat

Marcel Berthomé, 97 ans, est candidat à sa réélection à Saint-Seurin-sur-l'Isle (Gironde), sa commune de 3 200 habitants, pour un dixième mandat consécutif.

Marcel Berthomé, dans son bureau de maire.
Marcel Berthomé, dans son bureau de maire. (FARIDA NOUAR / RADIO FRANCE)

Avec son costume noir et ses boutons de manchette, Marcel Berthomé, 97 ans, est élégant. Un style qu'il entretient tous les jours : "Je déteste le laisser-aller", précise-t-il. Sur les murs de son bureau, à la mairie de Saint-Seurin-sur-l'Isle (Gironde), des centaines de photos, souvenirs de sa vie militaire : Algérie, Indochine, dans l’armée de l’air. L'homme n'a eu aucune hésitation en annonçant sa candidature : "J’ai encore des choses à faire, il y a de nouveaux défis à relever. Donc on va y aller pour un dixième !" Marcel Berthomé est le maire sans étiquette de cette commune de 3 200 habitants depuis 1971. Il est prêt pour un nouveau mandat. Le doyen des maires sortants ne veut pas lâcher son fauteuil : ce sera son dixième mandat consécutif s’il est élu lors des élections municipales organisées les 15 et 22 mars prochains.

Ce qui est intéressant, c’est d’établir des projets et de les mettre en œuvre. C’est galvanisant, c’est oxygénant, d’où ma longévité !Marcel Berthoméà franceinfo

Et il est fier de ses réalisations : "Une médiathèque, un stade de football et un boulodrome couvert", énumère l’édile. Marcel Berthomé travaille sans ordinateur et sans portable et s’accorde seulement une petite sieste de dix minutes par jour après le déjeuner. "À 98 ans, on peut être un homme remarquable, comme d’autres peuvent être con à 20 ans", répond Marcel Berthomé à ceux qui disent qu'il est trop vieux.

Il est évident que je fais tout pour gagner : participer, cela ne veut rien dire. Il faut partir en esprit de conquête pour gagner !Marcel Berthoméà franceinfo

Accoudés au bar-tabac PMU "La Belle de Mai", Éric et son ami ne sont qu'éloges pour monsieur le maire. "M. Berthomé est un monument, il a fait beaucoup pour sa ville, on l’admire", explique l’un. "Et puis on a confiance en lui ! Depuis 97 ans, s’il est en forme… allez !", ajoute l’autre. "C’est peut-être cela qui le maintient en vie, pourquoi changer ?", se demande son compère.

Parce que c'est "un dictateur", s'agace, lui, Jean-Marc Sallaberry "un petit jeune" de 62 ans, conseiller municipal qui l'affrontera en mars prochain. "Il impose ses décisions à l’ensemble du conseil municipal depuis 48 ans. Il a développé à outrance du logement social et il a fait venir une population pauvre et assistée dans le village ! Ces dix dernières années, la délinquance a explosé et il ne veut pas le voir…" Une autre candidate, Éveline Lavaure-Cardona, défiera elle aussi le doyen des maires sortants aux prochaines municipales.

À Saint-Seurin-sur-l'Isle, en Gironde, le doyen des maires de France brigue un dixième mandat - le reportage de Farida Nouar
--'--
--'--