Dijon veut soigner les "troubles de l'élection" de ses citoyens

La ville lance une campagne rappelant que les citoyens ont jusqu'au 31 décembre pour s'inscrire sur les listes électorales.

La campagne d\'affichage de la ville de Dijon (Côte-d\'Or) pour l\'inscription sur les listes électorales.
La campagne d'affichage de la ville de Dijon (Côte-d'Or) pour l'inscription sur les listes électorales. (VILLE DE DIJON / FRANCETV INFO)

"Les troubles de l'élection ? Ça se soigne..." La ville de Dijon (Côte-d'Or) a choisi l'humour pour inciter les citoyens à s'inscrire sur les listes électorales pour les municipales 2014. En plus de ce slogan, apparaissent sur les affiches placardées dans la commune une main avec le pouce en l'air.

"C'est sur le ton de l'humour. Certains vont dire que c'est gonflé mais au moins, on va en parler", a déclaré à l'AFP le sénateur-maire PS de Dijon, François Rebsamen. Cette campagne, qui sera visible sous forme d'affiches, de flyers et sur le site internet de la ville "jusqu'à la fin de l'année", rappelle que "pour voter en 2014", les électeurs ont jusqu'au 31 décembre 2013 pour s'inscrire sur les listes électorales de leur commune, notamment les jeunes qui votent pour la première fois ou ceux qui ont déménagé.

"Les jeunes connaissent moins leurs droits, ils pensent être inscrits et découvrent à la dernière minute qu'ils ne peuvent pas voter. Par l'humour, on essaie de les interpeller", explique François Rebsamen. Selon le maire de la ville, cette campagne véhicule un message double : "Inscrivez-vous et votez". La ville avait déjà misé sur l'humour en 2011 pour sa campagne d'inscription sur les listes électorales en parodiant les messages sanitaires sur les paquets de cigarettes : "Ne pas s'inscrire sur les listes électorales tue la démocratie."