"C’est une page qui se tourne dans le noir, ce n'est pas beau comme fin" : la condamnation de François Fillon vue de son fief de Sablé-sur-Sarthe

L'affaire des soupçons d'emplois fictifs avait empoisonné la campagne présidentielle du candidat de la droite en 2017 : François Fillon a été reconnu coupable, lundi 29 juin. Dans la ville de Sablé-sur-Sarthe, son fief électoral, c'est une page qui se tourne.

François Fillon, avec des habitants de Sablé-sur-Sarthe
François Fillon, avec des habitants de Sablé-sur-Sarthe (RUDDY GUILMIN / FRANCE-BLEU MAINE)

François Fillon a été condamné à cinq ans de prison dont deux ferme, une amende de 375 000 euros et une peine d'inéligibilité de 10 ans. Quand on demande aux Saboliens ce qu'ils en pensent, il y a ceux pour qui le sujet est tabou : "Non non, c'est du passé pour moi, on n'en parle plus", et les autres, qui exultent : "C'est bien, tant pis pour lui. Penelope pourra lui porter des oranges. Il va rencontrer son pote Balkany, là-bas".

Lorsqu'on entend toutes ces casseroles, ça fait un peu mal à la villeMartine, boulangère à Sablé-sur-Sartheà franceinfo

Mais à Sablé-sur-Sarthe, cette affaire ne laisse personne indifférent, explique Martine, la boulangère, sabolienne depuis 29 ans. "C’est une page qui se tourne dans le noir, c'est pas beau comme fin. Pour nous, c'est lourd parce que Fillon c'est quand même quelqu'un qu'on vénérait, entre guillemets, pour certaines personnes. Moi je l'ai cotoyé assez régulièrement, je le respectais, c'était un homme simple, courtois avec nous. Il changeait de trottoir pour nous serrer la main, c'était quelqu'un de cool. Mais après lorsqu'on entend toutes ces casseroles, ça fait un peu mal à la ville."

"Je suis bien contente que les gens qui ne suivent pas la loi, qui sont malhonnêtes, soient punis", estime Caroline, une autre habitante. "Lui ce n'était pas pour sa fortune personnelle, c'était verser un salaire à madame Fillon qui, de notoriété, n'a jamais travaillé avec son mari. La loi, c'est la morale".

L'affaire a pesé sur les dernières élections

Aux municipales, le maire depuis deux mandats, Marc Joulaud, a perdu la mairie. Pour Rémi Mareau, conseiller municipal d’opposition, l'affaire Fillon n'y est pas étrangère : "Ça a démobilisé totalement l'électorat de droite. Ils se sont tellement divisés que ça a fait deux listes à droite. Bien sûr, les conséquences sont énormes."

Le maire sortant, Marc Joulaud, a lui aussi été condamné dans cette affaire : trois ans de prison avec sursis et cinq ans d'inéligibilité.

Sablé-sur-Sarthe après la condamnation de François Fillon : écoutez le reportage de Valentine Letesse
--'--
--'--