Européennes : le sprint final a débuté

Les candidats aux élections européennes ont désormais moins d'une semaine pour convaincre les électeurs. Ce n'est pas toujours facile pour les plus petites listes. 

FRANCE 3

Dernière ligne droite avant les élections européennes, qui se tiendront dimanche 26 mai, et derniers jours pour convaincre : c'est l'ambition de la liste "neutre et actif", qui s'adresse d'abord aux abstentionnistes, avec des candidats exclusivement issus du nord de la France. Pace, le parti des citoyens européens, veut aller plus loin dans l'engagement européen. Une autre petite liste, La ligne claire, menée par Renaud Camus, dénonce l'immigration. 

Des listes au petit budget

"Mes chers concitoyens, le phénomène majeur en Europe aujourd'hui est l'immigration", lance Renaud Camus. Sur la même idéologie d’extrême droite, "la liste de la reconquête" brigue également des sièges au Parlement européen. Né en Suède en 2006, le parti pirate est présent dans plusieurs pays européens ; le numérique est l'un des thèmes phares de son programme. Ces partis n'ont pas les moyens de financer des affiches. Sous la barre des 3% de vote, les frais de campagne ne sont pas remboursés. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un drapeau européen est foulé par des passants, le 14 mars 2019, à porte de Versailles, à Paris. 
Un drapeau européen est foulé par des passants, le 14 mars 2019, à porte de Versailles, à Paris.  (LAURE BOYER / HANS LUCAS / AFP)