Élections européennes : avec 33 listes, l'affichage électoral "va être extrêmement compliqué"

Alors que la campagne officielle pour les européennes débute le lundi 13 mai pour les 33 listes, les maire font face à un sérieux problème : l'affichage électoral. Dans le Limousin, certaines communes n'ont pas assez de place pour installer autant de panneaux électoraux.

Panneaux électoraux, à l\'hôtel de ville de Limoges (Limousin). 
Panneaux électoraux, à l'hôtel de ville de Limoges (Limousin).  (ALAIN GINESTET / RADIO FRANCE)

Comment installer les 33 panneaux d'affichage électoral ? C'est un casse-tête auquel font face les services municipaux des communes, alors que la campagne officielle pour les élections européennes débutera le lundi 13 mai. Avec 33 listes en déposées, l'organisation s'annonce bien compliquée, notamment dans le Limousin

"C’est le casse-tête, on peut le dire !", s'esclaffe Laurent, le chef du service matériel à la mairie de Limoges, mètre de chantier en main. Il a déjà fait ses calculs : en plus des panneaux déjà installés, il sait qu'il devra déposer 9 panneaux de plus à chaque emplacement électoral. Il y en a 76 dans la ville. "On va voir si éventuellement on peut diviser les panneaux en quatre, mais ça va être très compliqué…".

Laurent, chef du service matériel de la mairie de Limoges (Limousin), le 6 mai 2019.
Laurent, chef du service matériel de la mairie de Limoges (Limousin), le 6 mai 2019. (ALAIN GINESTET / RADIO FRANCE)

La situation est d’autant plus compliquée dans les petites communes. À Chamboret, village de 800 habitants, le maire Jean-Jacques Dupraz dispose de 12 panneaux électoraux. Si on les divise en deux, ça fait 24 places, et c'est encore insuffisant. "J’ai demandé qu’on regarde si on pouvait en acheter, mais ça va être extrêmement compliqué pour les avoir dans les délais voulus, et c’est un coût supplémentaire qu’on n’avait pas envisagé", explique Jean-Jacques Dupraz.

On va essayer de bricoler quelque chose qui permette de répondre à cette situation assez inattendueJean-Jacques Duprazà France Bleu Limousin

Autre solution ? Le bricolage : "J’ai demandé également à ce qu’on regarde si on n’avait pas des restes de planches de bois, ou des choses comme ça, des vieilles tables qui servaient pour les fêtes éventuellement, voir si on ne peut pas récupérer ça pour faire des panneaux", affirme le maire. Tout doit être prêt d'ici vendredi 10 mai, afin que toutes les listes puissent s'afficher au regard des passants.