Investiture LR pour la présidentielle : "Je suis la seule à pouvoir battre Emmanuel Macron", avance Valérie Pécresse

Après avoir validé son ticket pour le second tour de cette investiture pour la présidentielle, derrière Eric Ciotti, Valérie Pécresse a obtenu le soutien de ses rivaux battus, Philippe Juvin, Michel Barnier et Xavier Bertrand.

La candidate à l\'investiture LR pour la présidentielle Valérie Pécresse lors d\'un meeting, au Cannet (Alpes-Maritimes), le 13 novembre 2021.
La candidate à l'investiture LR pour la présidentielle Valérie Pécresse lors d'un meeting, au Cannet (Alpes-Maritimes), le 13 novembre 2021. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Du côté de l'Elysée, ils vont devoir réécrire leur scénario". Arrivée en deuxième position du vote pour l'investiture LR derrière Eric Ciotti, Valérie Pécresse a assuré jeudi 2 décembre qu'elle était "la seule à pouvoir battre Emmanuel Macron". "Nous gagnerons unis. Nous gouvernerons unis", a promis au nom du "rassemblement" la présidente de la région Ile-de-France. Les 140 000 adhérents sont appelés à voter pour le second tour vendredi à partir de 8 heures. Il se terminera samedi à 14 heures et le vainqueur sera annoncé à 14 heures 30. Suivez notre direct.

Les ralliements n'ont pas traîné. Eliminés de la course à l'investiture du parti Les Républicains pour l'élection présidentielle, Xavier Bertrand, Philippe Juvin et Michel Barnier ont appelé jeudi leurs militants à porter leurs suffrages sur la candidature de Valérie Pécresse. Arrivé premier d'un courte tête, Eric Ciotti a de son côté célébré le "triomphe" du "courage" et de la "fidélité" à son parti. 

Ciotti devance Pécresse d'un cheveu. Eric Ciotti et Valérie Pécresse sont arrivés en tête du premier tour du congrès de désignation du candidat Les Républicains. Le député des Alpes-Maritimes est arrivé en tête des suffrages des adhérents avec 25,59% des voix, suivi de près par la présidente de la région Ile-de-France avec 25% des votes, a annoncé le président du parti, Christian Jacob.

Déception pour Bertrand. Les résultats ont été très serrés : en troisième position, Michel Barnier a obtenu 23,93% des voix, suivi par Xavier Bertrand avec 22,36% des scrutins. Philippe Juvin arrive bon dernier, avec 3,13% des voix.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

21h19 : Le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti est arrivé en tête du premier tour de la primaire LR, avec 25,6% des voix, suivi par la présidente de la région Ile-de-France, qui remporte 25% des suffrages. Dans le 20 heures, nos confrères de France 2 sont revenus sur ce duel.

21h14 : "Mon parcours politique et ma vision de la France guident mon choix. Je choisis donc Valérie Pécresse pour ce second tour", a fait savoir Gérard Larcher, dans un communiqué. S'il avait été président du comité de soutien à Valérie Pécresse aux dernières élections régionales, le président du Sénat n'avait pas pris position entre les cinq candidats au premier tour du congrès pour l'investiture à la présidentielle.

21h08 : "LR austère". Eric Ciotti et Valérie Pécresse, au second tour de la primaire LR, font la une de Libération demain. Pour mettre cette information en image, le quotidien s'est inspiré du célèbre tableau de Grant Wood, "American Gothic".

20h21 : Il est déjà temps de faire un nouveau point sur l'actualité de ce début de soirée :

Plusieurs cas du variant Omicron ont désormais été détectés sur le territoire français. Un nouveau conseil de défense sanitaire aura lieu lundi prochain en fin de matinée, a annoncé Jean Castex lors d'un déplacement à Angoulême (Charente). Objectif : "Voir s'il y a lieu de prendre des mesures supplémentaires". Suivez notre direct.

• Valérie Pécresse et Eric Ciotti se sont retrouvés brièvement face à face sur le plateau CNews pour la première fois depuis l'annonce des résultats du premier tour de la primaire LR. S'engagent-ils à soutenir celui ou celle qui l'emportera ce week-end ? "C'est la règle du jeu", a répondu Valérie Pécresse. "Absolument", a abondé Eric Ciotti. Quelles sont les différences entre leurs deux programmes ? Suivez notre direct.

L'affaire Nadège Desnoix connaît un rebondissement, vingt-sept ans après les faits. Un homme, soupçonné du meurtre de cette lycéenne de 17 ans en 1994 à Château-Thierry (Aisne), a été mis en examen après avoir reconnu être l'auteur des faits, a annoncé le parquet de Soissons.

• Une ex-collaboratrice de Jean-Vincent Placé a déposé plainte le 22 novembre contre l'ex-secrétaire d'Etat écologiste, l'accusant de "harcèlement sexuel" entre 2012 et 2016. Une enquête a été ouverte sur ces faits le 23 novembre, a appris franceinfo auprès du parquet de Paris, confirmant une information de l'AFP et de Mediapart.

18h54 : Laeticia Hallyday n'a pas apprécié de voir son défunt mari apparaître dans le clip de campagne d'Eric Zemmour. Elle accuse le candidat de "détournement" de l'image du chanteur et annonce dans un communiqué envisager des poursuites. "C'est une propagande qui n'aurait pas plu à Johnny, il n'aurait pas aimé ça", estime-t-elle.

18h55 : Valérie Pécresse et Eric Ciotti se retrouvent brièvement face à face sur C News pour la première fois depuis l'annonce des résultats du premier tour de la primaire du parti Les Républicains. S'engagent-ils à soutenir celui ou celle qui l'emportera ce week-end ? "C'est la règle du jeu et nous avons tous signé pour cette règle du jeu", répond Valérie Pécresse. "Absolument. On s'est engagés dans le rassemblement", abonde Eric Ciotti.

18h46 : Il est 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

"Je suis la seule à pouvoir battre Emmanuel Macron", a affirmé Valérie Pécresse, qualifiée pour le second tour du congrès LR. La présidente d'Ile-de-France est arrivée 2e du premier tour de la primaire, avec 25%, juste derrière Eric Ciotti (25,6% des voix). Les trois perdants, Michel Barnier, Xavier Bertrand et Philippe Juvin, ont appelé à voter pour elle. Suivez notre direct.

Plusieurs cas du variant Omicron ont désormais été détectés sur le territoire français. Un nouveau conseil de défense sanitaire aura lieu lundi prochain en fin de matinée, a annoncé Jean Castex lors d'un déplacement à Angoulême (Charente). Objectif : "Voir s'il y a lieu de prendre des mesures supplémentaires". Suivez notre direct.

• Une ex-collaboratrice de Jean-Vincent Placé a déposé plainte le 22 novembre contre l'ex-secrétaire d'Etat écologiste, l'accusant de "harcèlement sexuel" entre 2012 et 2016. Une enquête a été ouverte sur ces faits le 23 novembre, a appris franceinfo auprès du parquet de Paris, confirmant une information de l'AFP et de Mediapart.

• L'ancien haut-commissaire chargé des retraites Jean-Paul Delevoye a été condamné à quatre mois de prison avec sursis et 15 000 euros d'amende. Il avaitdémissionné du gouvernement en décembre 2019 après avoir été mis en cause pour ne pas avoir déclaré plusieurs mandats à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

17h17 : Valérie Pécresse vient de s'exprimer, avec Philippe Juvin et Xavier Betrand à ses côtés : "Nous sommes portés par ces Français aujourd'hui qui exigent respect, vérité et action. Je n'ai pas la main qui tremble, je porte un projet de droite assumé car la France n'a plus de temps à perdre. (...) Je suis la seule à pouvoir battre Emmanuel Macron, je suis une femme qui gagne et qui fait. Cette élection présidentielle, je m'y suis préparée, mon projet est abouti, il est puissant. (...) Ayez l'audace de choisir une femme libre, qui a la passion de la France."

16h38 : Ils étaient cinq sur la ligne de départ. Il n'en reste plus que deux. Eric Ciotti et Valérie Pécresse ont obtenu respectivement 25,59% et 25 des voix, lors du premier tour de scrutin pour l'investiture LR à la présidentielle 2022. Le second tour se déroule jusqu'à samedi. Notre journaliste Clément Parrot s'intéresse aux différences de programmes entre les deux candidats. Même si elles sont parfois ténues.

Valérie Pécresse et Eric Ciotti se sont qualifiés pour le second tour du congrès de LR, le 2 décembre 2021. (JOEL SAGET / AFP)
(JOEL SAGET / AFP)

16h32 : Sur Twitter, le candidat d'extrême droite Eric Zemmour se félicite de voir Eric Ciotti arriver en tête du premier tour du congrès LE. "Heureux de voir nos idées si largement partagées par les militants LR. Le RPR n'est pas mort", poste-t-il.

16h01 : Récapitulons l'essentiel sur le 1er tour du congrès des Républicains en vue de la présidentielle :

• Eric Ciotti et Valérie Pécresse sont arrivés en tête et sont qualifiés pour le second tour, avec respectivement 25,59% et 25% des voix.

• Xavier Bertrand (arrivé en 4e position avec 22,36% des voix), Michel Barnier (arrivé en troisième position avec 23,93% des voix) et Philippe Juvin (arrivé en cinquième et dernière position avec 3,13% des voix), appellent à voter Valérie Pécresse.

"Il y a quelques semaines, peu de commentateurs auraient parié sur ce résultat aujourd'hui", s'est félicité Eric Ciotti, faisant part de son "immense joie". "Le courage et la fidélité triomphent", a-t-il ajouté.

• Le taux de participation à ce 1er tour est de 80,89%, a annoncé Christian Jacob, le président de LR. Après un second tour demain et samedi, le nom du candidat sera annoncé samedi à 14h30.

15h46 : A son tour, Michel Barnier, arrivé en troisième position avec 26 970 des voix (23,93%) au premier tour du congrès des Républicains, appelle sur Twitter à voter pour Valérie Pécresse.

15h39 : Marine Le Pen a commenté les résultats du premier tour du congrès des Républicains en marge d'une conférence de presse sur le chiffrage de ses mesures sur l’immigration. Selon une journaliste de L'Express sur place, la présidente et candidate du Rassemblement national s'est dite satisfaite de la défaite de Xavier Bertrand. "Il a toujours exprimé une hostilité à la limite de la haine à l’égard du RN et de ma personne", déclare-t-elle.

15h34 : Xavier Bertrand s'exprime à son tour. "Je n'ai pas réussi à convaincre", reconnaît le candidat malheureux du premier tour du congrès des Républicains, arrivé en quatrième position. "Je vais rejoindre Valérie Pécresse à son QG pour lui témoigner de mon soutien." Son "projet" et sa "personnalité" "peuvent nous permettre de gagner" la présidentielle, ajoute-t-il.


15h32 : Du côté de Valérie Pécresse, l'heure est à la prudence. "Ce n’est pas gagné. Il faut faire campagne. Eric Ciotti est un bon candidat", fait savoir son entourage auprès de France Télévisions.

15h42 : Sur Twitter, Philippe Juvin, arrivé en cinquième et dernière position au congrès des Républicains avec 3,13%, appelle lui aussi à voter pour Valérie Pécresse.

15h26 : "Aujourd'hui, je suis heureux de constater que ce parcours, ce tour de France des fédérations et ce projet que nous avons porté ensemble, ces valeurs que nous avons défendues, ont triomphé. Il y a quelques semaines, peu de commentateurs auraient parié sur ce résultat aujourd'hui", poursuit Eric Ciotti.

15h20 : "C'est avec beaucoup de bonheur, une immense joie que j'accueille aujourd'hui cette victoire que j'attendais, espérais, avec la certitude de répondre à l'attente des militants", réagit Eric Ciotti, vainqueur du premier tour du congrès des Républicains, lors d'une conférence de presse.


15h09 : Une cinquantaine d'organisations syndicales, de partis et d'associations appellent à manifester dimanche à Paris pour "faire taire" Eric Zemmour, qui tiendra dans l'après-midi son premier meeting en Seine-Saint-Denis, ont confirmé les organisateurs. Bien que le meeting ait été déplacé du Zénith à Villepinte, le parcours initialement prévu, de Barbès à la Villette, est maintenu.

15h04 : Voici les résultats du premier tour du congrès des Républicains en graphique. On compte 665 voix d'écart entre Valérie Pécresse et Eric Ciotti. Mais Xavier Bertrand, qui compte 25 213 voix, a appelé à voter pour la présidente de la région Ile-de-France.


15h04 : Qui, d'Eric Ciotti ou de Valérie Pécresse, sera le candidat des Républicains à la présidentielle ? Après un second tour vendredi et samedi, le nom du candidat sera annoncé samedi à 14h30.

14h56 : Xavier Bertrand, candidat malheureux de ce congrès, "remercie les adhérents" sur Twitter qui lui "ont fait confiance". "Pour le second tour, je voterai Valérie Pécresse et j’appelle au rassemblement derrière elle", ajoute-t-il.

14h50 : Dans le détail, Philippe Juvin a récolté 3 532 voix, soit 3,13% des voix, Xavier Bertrand 25 213 voix, soit 22,36%, Michel Barnier 26 970 voix, soit 23,93%, Valérie Pécresse 28 179 voix, soit 25% et Eric Ciotti 28 844 voix, soit 25,59% des voix.


14h47 : Eric Ciotti et Valérie Pécresse sont qualifiés pour le second tour du congrès des Républicains pour désigner le candidat de LR à la présidentielle, annonce Christian Jacob, le président du parti. Le taux de participation est de 80,89%

14h42 : Nous attendons aussi, l'annonce des résultats du premier tour du congrès Les Républicains se fait attendre mais est imminente.

14h41 :

14h30 passées, les résultats ?

14h41 :

Pas de résultats du vote LR ?

14h41 : Bonjour France Info, alors?...... #LR

14h40 : YouTube a décidé d'interdire d'accès aux mineurs le clip d'entrée en campagne d'Eric Zemmour, en raison d'images jugées violentes. La plateforme a néanmoins décidé "dans l'immédiat" de ne pas retirer la vidéo, mise en cause pour des problèmes de droits d'auteur.

14h32 : Tic tac, tic tac. Le premier tour du congrès Les Républicains est désormais clos.A 14h30, Christian Jacob annoncera les noms des deux finalistes parmi Valérie Pécresse, Michel Barnier, Xavier Bertrand, Eric Ciotti et Philippe Juvin. A suivre dans ce direct et ici.

14h32 : C'est bientôt la fin du suspense. Les résultats du premier tour du congrès de désignation du candidat Les Républicains à l’élection présidentielle seront dévoilés à 14h30, soit 30 minutes après la fin du vote en ligne. Ils seront à suivre en direct sur franceinfo.

14h15 : Bonjour, Catherine. Le scrutin est clos. Savez-vous quand nous aurons les résultats du premier tour de la primaire LR ? #LR

14h13 : Il est 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Au moins trois cas du variant Omicron ont été identifiés en France, à La Réunion, en Ile-de-France et dans l'est de la France. Franceinfo fait le point sur ce que l'on sait de la présence de ce variant très contagieux sur le territoire français.

• Le pape a accepté la démission de l'archevêque de Paris, Michel Aupetit. Ce dernier a été accusé, dans la presse, d'avoir entretenu une relation intime avec une femme, ce qu'il a catégoriquement démenti.

Quels seront les deux finalistes du Congrès de désignation du candidat LR à la présidentielle ? Le premier tour du scrutin en ligne prend fin à 14 heures et les résultats seront annoncés 30 minutes plus tard. La participation s'élevait à plus de 78% à midi.

Lors d'une conférence de presse, l'entraîneur de judo Alain Schmitt, relaxé de violences conjugales sur sa compagne, la championne olympique de judo Margaux Pinot, a affirmé avoir "reçu une centaine de menaces de mort et même des menaces de la famille de Margaux Pinot". "J'ai demandé à la police si je pouvais porter plainte contre Margaux Pinot, a-t-il ajouté. Ceux qui me connaissent savent que je n'aurais jamais frappé une femme de ma vie."

13h11 : Il est 13 heures et des poussières, voici un peu de lecture pendant la pause déjeuner :

• De Jeanne d'Arc à de Gaulle, le "roman national" fait son retour en force dans la campagne. Plusieurs candidats aiment convoquer de grandes figures historiques pour asseoir leur vision pour la France. Une tradition ancienne, mais particulièrement vivace en période de campagne électorale. Mathilde Goupil vous explique pourquoi.

Zineb Redouane, 80 ans, est morte à l'hôpital, le 2 décembre 2018, après avoir été touchée par le tir de grenade lacrymogène d'un CRS en marge d'une manifestation de "gilets jaunes". Trois ans après, Eloïse Bartoli vous résume la procédure judiciaire en six actes.

David Fritz-Goeppinger fait partie de la douzaine de personnes prises en otage par les terroristes au Bataclan. Photographe, il tient son journal de bord pendant toute la durée du procès des attentats du 13-Novembre. Voici son compte-rendu de la journée d'hier.

12h40 : La barre des 110 000 votants au premier tour du Congrès pour désigner le candidat des Républicains (LR) à la présidentielle va être franchie dans les minutes qui suivent, a appris France télévisions auprès de la direction du parti. Cela représente plus de 78% de participation. En Ile-de-France, la participation à 11 heures était de 81% à Paris, 83% dans les Yvelines, 79% en Essonne, 81% dans les Hauts de Seine, 69% en Seine-Saint-Denis, 79% dans le Val-de-Marne, 79% dans le Val-d’Oise, 76% en Seine-et-Marne.

12h10 : C'est l'heure d'un nouveau point sur les principales informations du jour :

Un homme rentré du Nigeria a été testé positif au variant Omicron en Seine-et-Marne, le deuxième cas en France et le premier dans l'Hexagone. Alors que les restrictions se multiplient, nous nous sommes interrogés sur l'efficacité des fermetures de frontières.

Quels seront les deux finalistes du Congrès de désignation du candidat LR à la présidentielle ? Le premier tour du scrutin en ligne prend fin à 14 heures et les résultats seront annoncés 30 minutes plus tard. La participation s'élevait à 73,6% à 10 heures.

Un soldat ukrainien a été tué dans des affrontements avec des séparatistes prorusses dans une zone frontalière, où l'Ukraine accuse la Russie de masser des troupes et de préparer une invasion. En réponse, Moscou pointe du doigt Kiev et dit percevoir une menace sur la Crimée.

10h23 : Le taux de participation au premier tour du scrutin interne des Républicains s'élève à 73,6% à 10 heures, annonce le parti. Il reste un peu moins de quatre heures pour voter en ligne. Rappelons que ce sont les adhérents du parti (un peu moins de 140 000) qui sont appelés à se prononcer. Le résultat sera annoncé à 14h30.

09h19 : Avec un peu de retard, faisons un point sur l'actualité de ce jeudi :

Un homme rentré du Nigeria a été testé positif au variant Omicron en Seine-et-Marne, le deuxième cas en France et le premier dans l'Hexagone. Alors que les restrictions se multiplient, nous nous sommes interrogés sur l'efficacité des fermetures de frontières.

Quels seront les deux finalistes du Congrès de désignation du candidat LR à la présidentielle ? Le premier tour du scrutin en ligne prend fin à 14 heures et les résultats seront annoncés 30 minutes plus tard.

• L'Assemblée nationale a voté la création d'un nouveau délit de harcèlement scolaire. Le texte doit désormais être examiné au Sénat, en vue d'une adoption définitive d'ici la fin des travaux parlementaires en février.

08h36 : "C'est le propre du pouvoir d'utiliser un grand récit historique pour se légitimer."

La mobilisation de l'histoire et de ses acteurs n'est pas nouvelle chez les candidats. Récemment, elle a été remise au goût du jour par Nicolas Sarkozy, avec son ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale par exemple. Mais elle n'est pas l'apanage de la droite ou de l'extrême droite : Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) y a aussi recours.

08h37 : En annonçant sa candidature à l'élection présidentielle, mardi, Eric Zemmour a longuement fait référence à de nombreuses figures historiques, de Jeanne d'Arc à Louis XIV, en passant par Bonaparte et le général de Gaulle. Il faut dire que la tentation du "roman national", une manière de dire l'histoire en exaltant ses grandes figures et en oubliant ses pages sombres, a la cote en période de campagne politique.



(ELLEN LOZON / FRANCEINFO)

07h12 : Commençons par un point sur l'actualité de ce jeudi matin :

• Quels seront les deux finalistes du Congrès de désignation du candidat LR à la présidentielle ? Le premier tour du scrutin en ligne prend fin à 14 heures et les résultats seront annoncés 30 minutes plus tard. La participation était de 64% hier à 21h15.

• Face à l'afflux de demandes, les créneaux pour la dose de rappel ne sont pas encore au rendez-vous en France. Il est, pour le moment, très difficile d'obtenir une place dans un centre ou chez un médecin libéral dans un délai inférieur à deux semaines. Une situation qui ne devrait pas durer, assurent les autorités.

• L'Organisation des nations unies dit avoir besoin de 41 milliards de dollars pour financer l'aide humanitaire d'urgence en 2022, alors que 274 millions de personnes en auront besoin dans le monde l'an prochain.

• L'Assemblée nationale a voté la création d'un nouveau délit de harcèlement scolaire. Le texte doit désormais être examiné au Sénat, en vue d'une adoption définitive d'ici la fin des travaux parlementaires en février.