Elections régionales et départementales : un élu RN, fondateur d'un mouvement de militants juifs, proteste contre des candidats au passé "sulfureux"

Le parti répond que cet élu ne parle qu'en son nom, puisqu'il est le "seul" adhérent de son association qui comptait huit participants à sa dernière réunion, selon l'intéressé. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une affiche en faveur de l'élection du militant RN Philippe Vardon aux municipales, à Nice (Alpes-Maritimes), le 25 juin 2020. (ARIE BOTBOL / HANS LUCAS / AFP)

Des candidats qui ne passent pas. Jean-Richard Sulzer, ancien conseiller économique de Marine Le Pen qui anime au Rassemblement national un petit mouvement représentant les militants de confession juive, a mis en garde contre la présence, aux élections régionales et départementales, de candidats au passé qu'il qualifie de "sulfureux", dont certains sont proches ou ont appartenu à des groupes identitaires.

"Jamais mes coreligionnaires, qui t'adorent par ailleurs, ne voteront pour eux : tu risques de retrouver des bulletins panachés", prévient, dans un courriel à Marine Le Pen daté du 5 mai que l'AFP s'est procuré – confirmant des informations du Journal du dimanche – Jean-Richard Sulzer, conseiller régional sortant dans les Hauts-de-France, qui se présente cette fois aux départementales dans les Hauts-de-Seine. Ces candidats "ne doivent plus être soutenus par le RN", a-t-il précisé lundi à l'AFP, confirmant l'existence de ce mail. Dans le Jerusalem Post début avril, il demandait "le retrait des néonazis des listes" à ces scrutins.

Il n'a "aucun argument", rétorque le RN

Il dénonce un "noyautage néfaste" et cite les noms de la tête de liste en Bretagne et patron des fédérations du parti, Gilles Pennelle, ancien militant du groupuscule néopaïen racialiste Terre et Peuple, du conseiller régional sortant en Ile-de-France, Axel Loustau, ancien militant du syndicat étudiant d'ultradroite GUD [qui n'a finalement pas été investi, selon le RN], ou encore de Philippe Vardon, directeur de campagne de la tête de liste en Paca, Thierry Mariani, et ancien membre d'Unité radicale et des Identitaires. Jean-Richard Sulzer évoque aussi auprès de l'AFP Philippe Eymery, président du groupe RN dans les Hauts-de-France, proche des identitaires lillois.

Le parti assure que Jean-Richard Sulzer est le "seul" adhérent de son association qui comptait huit participants à sa dernière réunion, selon l'intéressé. Il "ne parle que de lui et n'apporte aucun argument", ajoute le parti. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections Départementales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.