Elections départementales partielles : la Ligue du Sud gagne le duel de l'extrême droite à Orange

Le scrutin de mars 2015 avait été invalidé par le Conseil d'Etat après le recours des candidats frontistes. Dimanche, la Ligue du Sud a remporté le second tour de cette élection partielle.

Le panneau électoral devant la mairie d\'Orange (Vaucluse) avant le second tour des élections départementales, le 30 mars 2015.
Le panneau électoral devant la mairie d'Orange (Vaucluse) avant le second tour des élections départementales, le 30 mars 2015. (MAXPPP)

La Ligue du Sud confirme ses résultats. La formation d'extrême droite a remporté l'élection départementale partielle du canton d'Orange (Vaucluse), dimanche 9 octobre. Elle devance largement le Front national.

L'élection de mars 2015 avait été invalidée par le Conseil d'Etat après le recours des candidats frontistes qui avaient été battus de six voix par ceux de la Ligue du Sud. 

Pas de candidat socialiste

Le binôme de la Ligue du Sud, un mouvement fondé par le député-maire d'Orange et ancien frontiste Jacques Bompard, a obtenu 66,67% des voix contre 33,33% pour celui du Front national. Le taux de participation à ce second tour de scrutin a été de 24,61%.

Les deux formations d'extrême droite avaient terminé en tête du premier tour, qui avait vu l'élimination des binômes des Républicains, Divers gauche et écologiste. Le Parti socialiste avait choisi de ne pas présenter de candidats pour ce scrutin partiel.

"On montre qu'on est les seuls candidats de la droite, la méthode Bompard ça marche : l'enracinement face au diktat des partis parisiens", a réagi Yann Bompard, fils de Jacques Bompard, relaie France Bleu Vaucluse. De son côté, le candidat frontiste a estimé qu'il s'agit d'une victoire de l'abstention.