Livret A : un milliard d'euros placé en septembre

La collecte a dépassé le milliard d'euros en septembre 2019. Un succès inhabituel à cette période de l'année. Pourquoi les Français s'intéressent-ils toujours autant à un placement au taux pourtant peu rentable ?

FRANCE 2

Un mois ce septembre au plus haut depuis huit ans. Un sentiment d'incertitude pousserait les Français à mettre de côté : "J'épargne tous les mois, je mets une partie de mon salaire dessus, environ 100 ou 200 euros" explique ainsi cette Française. "C'est un placement moins risqué que les actions", témoigne un autre français, "si j'en ai besoin, je peux le retirer tout de suite", complète un autre. Six Français sur 10 épargnent, surtout les plus de 45 ans, issus des classes moyennes.

Le livret A, synonyme de sécurité

Pourtant, les taux du livret A restent faibles : 0,75%, avec un plafond maximum de dépôt de 22 950 €. Pour Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'épargne, le rendement n'est pas ce qui intéresse le plus les Français. "Ils recherchent de la liquidité, de la sécurité et la garantie de l'État, donc cela fait le succès du livret A. Et en plus il n'y a pas d'impôt", explique-t-il. Mais le rendement pourrait être encore plus faible l'année prochaine, car l'État compte faire passer le taux à 0,5% en février 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le taux de rémunération du Livret A n’est jamais descendu en-dessous de 0,75% depuis sa création par Louis XVIII en 1818.
Le taux de rémunération du Livret A n’est jamais descendu en-dessous de 0,75% depuis sa création par Louis XVIII en 1818. (AFP)