Livret A : Bruno Le Maire annonce le maintien du taux à 3% "pendant 18 mois"

D'ordinaire, le taux de rendement de ce placement très populaire est recalculé tous les six mois.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Bruno Le Maire, le 11 juillet 2023, à Paris. (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)

C'est le placement le plus connu des Français. "Nous avons décidé de maintenir le taux [du livret A] à 3% pour des raisons d'intérêt économique national. Ce taux sera maintenu pendant dix-huit mois, au lieu de six", a annoncé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, jeudi 13 juillet, sur TF1. Une décision conforme à l'annonce, un peu plus tôt, du gouverneur de la Banque de France, qui a proposé de maintenir le rendement du taux du livret A à 3% au 1er août, et ce, malgré l'inflation.

Cette annonce implique de ne pas appliquer, pour la deuxième fois d'affilée, la formule habituelle de calcul du taux, qui aurait abouti à une hausse à 4,1%. Toutefois, afin de mieux faire passer la pilule auprès des quelque 55 millions de détenteurs de ce placement, le ministre de l'Economie a décidé de maintenir ce taux, normalement tous les six mois, jusqu'en janvier 2025. Un moyen d'éviter une potentielle baisse d'ici là.

Selon le gouverneur de la Banque de France, deux raisons ont joué dans cette décision, explique-t-il dans un communiqué. D'une part, l'inflation qui recule et pourrait engendrer une volatilité du taux dans les mois à venir et, d'autre part, le fait qu'un "taux trop élevé, alors que l'épargne réglementée n'a pas d'équivalent chez nos voisins européens, serait préjudiciable à notre activité économique et à la croissance".

Les PEL pourront être débloqués pour des projets de rénovation énergétique

Bruno Le Maire a par ailleurs fait savoir que le taux du livret d'épargne populaire serait maintenu à 6%, alors qu'il aurait dû baisser. Le livret d'épargne populaire peut rapporter jusqu'à présent jusqu'à 470 euros par an. Il est réservé aux personnes à revenus modestes, qui gagnent moins de 21 393 euros par an pour une personne seule.

Enfin, dernière annonce du ministre : les plans épargne logement pourront être débloqués à n'importe quel moment pour financer des travaux de rénovation énergétique des bâtiments. "Aujourd'hui, vous ne pouvez pas le débloquer avant quatre ans quand vous voulez acheter un logement, là, vous pourrez le débloquer quand vous voulez lorsque vous voulez faire de la rénovation énergétique". Huit millions de Français détiennent un PEL.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.