Cet article date de plus de six ans.

Les retraites des femmes plus basses que celles de hommes de 26%

C'est le constat issu d'une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des retraités manifestent pour sauvegarder leurs pensions, à Paris, le 30 septembre 2014. (YANN KORBI / CITIZENSIDE.COM / AFP)

En 2012, les femmes ont perçu des pensions de retraite inférieures de 26% à celles des hommes en 2012. C'est l'un des résultats d'une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees), publiée jeudi 22 janvier.

En moyenne, avec 967 euros bruts par mois, la pension de droit direct des femmes est 40% inférieure à celle des hommes (1 610 euros), mais cet écart se réduit à 26% avec la prise en compte des avantages accessoires, de la réversion et du minimum vieillesse.

Les écarts se réduisent au fil des générations

Selon l'étude, ces chiffres s'expliquent par des carrières généralement moins favorables et moins complètes pour les femmes. Par ailleurs, celles-ci sont plus nombreuses dans les tranches d'âges élevées, et les pensions des femmes âgées bien plus faibles que celles des hommes.

Les chiffres évoluent en effet au fil des générations. Les écarts se sont réduits grâce aux politiques facilitant la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale mais aussi avec le renforcement des qualifications des femmes, et leur présence accrue sur le marché du travail.

Ainsi, les femmes retraitées de 80 à 84 ans ont perçu en 2012 une pension de droit direct inférieure de 49% à celle des hommes de leur génération, contre 36% pour les femmes de 65 à 69 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.