Cet article date de plus de sept ans.

En trois mois, les produits de consommation courante ont augmenté de 18 centimes

Tous les mois, France 3 publie, avec l'institut IRI, l'évolution des prix d'un panier prélevé directement à la sortie des supermarchés.

Article rédigé par
Anne-Claire Le Sann - Martin Gouesse - France 3
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un couple vérifie sont ticket de caisse à la sortie d'un supermarché, en décembre 2005. (FLORENCE DURAND / SIPA)

Francetv info s'associe à France 3 et l'institut IRI pour vous donner tous les mois un instantané de l'évolution des prix des produits du quotidien. Ceux-ci ont été directement prélevés à la caisse de tous les supermarchés de France. Des millions de références sont ainsi analysées par l'institut, qui détermine un prix moyen pour chaque produit.

Quarante et une familles de produits ont été sélectionnées, dans lesquelles on trouve des produits de consommation courante, comme le lait, le café, les conserves de haricots verts ou le shampoing. Ces échantillons représentent 40% de ce que nous consommons chaque semaine.

Ce panier moyen en août valait 98,45 euros, soit une légère hausse de 7 centimes par rapport à juillet. En trois mois, ce prix a augmenté de 18 centimes.

Pour Jacques Dupré, expert des marchés de la grande consommation chez IRI, "plus de la moitié des produits sont orientés à la hausse. En particulier les produits d'entretien et d'hygiène, qui étaient depuis plusieurs mois déflationnistes", mais aussi les glaces et la viande hachée.

Voici le relevé des prix du panier France 3/IRI pour août 2013 :

Dernier point de ce bilan des prix de l'été, la rentrée. Les conclusions sont assez positives. La rentrée 2013 a été plutôt sage : le prix du cartable est en légère baisse par rapport à l'année dernière, -0,26%. 

Sur France 3, Anne-Claire Le Sann fait le point sur les ventes des produits pour enfants.

France 3

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Votre argent

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.