Cet article date de plus d'onze ans.

Volvo Automobile a été vendu par Ford 1,8 milliard de dollars au constructeur chinois Geely

La vente a été annoncée officiellement dimanche par le directeur financier du géant américain Ford, Lewis Booth.Un accord final pour la vente de Volvo a été signé au siège de ce fleuron de l'industrie automobile suédoise à Göteborg (Suède).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

La vente a été annoncée officiellement dimanche par le directeur financier du géant américain Ford, Lewis Booth.

Un accord final pour la vente de Volvo a été signé au siège de ce fleuron de l'industrie automobile suédoise à Göteborg (Suède).

Premier constructeur suédois, Volvo Automobile avait été séparé de son ex-maison mère, Volvo AB, lors de sa vente à Ford en 1999 pour 6,4 milliards de dollars, plus de quatre fois le prix auquel l'américain l'a vendu à Geely. En cédant Volvo, Ford vend la dernière marque du pôle haut de gamme qu'il avait voulu constituer et qui comprenait également Aston Martin, Jaguar et Land Rover.

Il s'agit de la plus grosse acquisition chinoise à l'étranger dans le secteur automobile. La Chine entre ainsi de plain-pied dans le secteur en Europe.

Volvo, qui emploie 22.000 personnes dans le monde dont près de 16.000 en Suède, connaît des difficultés après plus de dix ans passés dans le giron de Ford. Malgré des réticences, les syndicats du constructeur suédois avaient approuvé l'accord samedi.

Zhejiang Geely, maison mère de Geely Automobile Holdings a promis de maintenir en activité les sites de production de Volvo en Suède et en Belgique. Le président de Geely, Li Shufu a par ailleurs affirmé que le groupe pourrait construire une usine à Pékin où seraient fabriquées 300.000 Volvo par an à destination du marché chinois.

L'an dernier, la Chine est devenue le premier marché automobile mondial, doublant les Etats-Unis. Le marché chinois a continué à croître en 2009 malgré la récession mondiale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.