Vie étudiante : pénurie de logements à Nice

À Nice (Alpes-Maritimes), les loyers flambent et la ville est devenue la plus chère pour les étudiants, en province. Les logements du Crous manquent.

FRANCE 3

À 23 ans, Khalid Ziati, étudiant marocain, cherche un logement en résidence universitaire. Une tâche qui s’avère plus compliquée que prévu à Nice (Alpes-Maritimes). Comme lui, ils sont une cinquantaine à venir chaque jour au Crous plaider leur cause, espérer sans trop y croire un désistement de dernière minute. Avec 4 600 logements proposés, le centre régional ne peut satisfaire la demande, il en faudrait deux fois plus.

Un parc trop petit par rapport à la demande

Cette année, près de 1 300 étudiants boursiers vont se retrouver sans appartement. "Nous ne cachons pas que le parc est trop petit par rapport aux besoins globaux", admet Mireille Barral, directrice générale du Crous. En attendant, les étudiants sont obligés de se diriger vers les offres de particuliers où les loyers sont très chers. Fin octobre, le Crous devrait livrer à Nice 140 logements supplémentaires, une toute petite bouffée d'air dans la ville de province la plus chère pour faire ses études. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La place Masséna de Nice (Alpes-Maritimes), en avril 2018.
La place Masséna de Nice (Alpes-Maritimes), en avril 2018. (CAVALIER MICHEL / HEMIS.FR / AFP)