Vidéo La rénovation énergétique, un marché qui fait des milliers de victimes

Publié Mis à jour
Envoyé spécial. Isolation : selon un rapport de la répression des fraudes, une entreprise contrôlée sur deux serait défaillante
Article rédigé par
France Télévisions

Chantiers bâclés, malfaçons… Ces deux dernières années, les abus et les escroqueries se sont multipliés sur les chantiers. L'isolation à 1 euro était une promesse séduisante, mais devant le nombre de fraudes, le dispositif devrait être bientôt supprimé.

Sur internet ou dans la presse, vous êtes probablement déjà tombé sur des propositions commerciales alléchantes pour isoler la façade de votre maison, ses combles, ou encore financer un nouveau chauffage. Pour se donner une apparence officielle, certaines annonces affichent une Marianne tricolore ou la photo d'anciens ministres de l'Ecologie, tels Nicolas Hulot et François de Rugy.

Un dispositif d'Etat compliqué

Derrière ces offres se trouve un dispositif d'Etat assez compliqué, expliqué dans cet extrait d'"Envoyé spécial". Son objectif est d'inciter les grands fournisseurs d'essence, d'électricité ou de gaz à financer des travaux d'économies d'énergie. Au premier rang des entreprises concernées, EDF, Total ou Butagaz qui peuvent par exemple financer l'installation de portes sur les frigos dans les supermarchés, le remplacement d'ampoules à incandescence par des LED, ou encore l'isolation des façades, des combles ou des caves chez les particuliers.

Pour chaque chantier, les artisans en charge des travaux envoient leur facture directement aux fournisseurs d'énergie, qui règlent la note. En échange, ces derniers obtiennent auprès de l'Etat des "certificats d'économies d'énergie", les CEE, qui prouvent qu'ils ont bien financé leur quota d'économies d'énergie. Les entreprises qui n'atteignent pas leur quota doivent quant à elles acquitter des pénalités financières à l'Etat.

Une entreprise contrôlée sur deux serait défaillante

Malgré ce dispositif plutôt vertueux, le marché de la rénovation énergétique fait des milliers de victimes : de nombreuses sociétés travaillent vite et mal, et le système d'aides proposées reste souvent peu compréhensible. Ce constat est aujourd'hui confirmé par un rapport de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, la DGCCRF, publié en décembre 2020.

"Le nombre conséquent de plaintes témoigne de la mise en place de réseaux à grande échelle, qui abusent les consommateurs, notamment les plus fragiles, nuisent à la crédibilité des dispositifs gouvernementaux, à la bonne utilisation des deniers publics, mais aussi aux professionnels qui opèrent dans les règles de l'art." Selon l'organisme public, une entreprise contrôlée sur deux serait défaillante. 

L'offre d'isolation à 1 euro devrait être supprimée en juin 2021. En revanche, le dispositif des CEE devrait être reconduit pour trois années supplémentaires.

Extrait de "Isolation : des chantiers risqués ?", une enquête diffusée dans "Envoyé spécial" le 25 février 2021. 

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.