VIDEO. Hollande promet de "tenir la dépense publique"

Il réagissait au rapport de la Cour des comptes mettant en garde le gouvernement contre tout relâchement.

Francetv info

François Hollande tient à rassurer la Cour des comptes, qui a estimé que le déficit de la France pourrait déraper au-delà des 3,7% du produit intérieur brut pour l'année 2013. Lors d'une conférence de presse, aux premières heures vendredi 28 juin, en marge du Conseil européen à Bruxelles (Belgique), le chef de l'Etat a promis de "tenir la dépense publique".

Il a toutefois admis que si la croissance économique restait aussi faible qu'elle l'est en ce moment, l'objectif de 3,7% serait difficile à atteindre. "Il est à craindre que nous ayons moins de recettes que prévu" et donc "un peu plus de déficit" à la fin de l'année, a-t-il ainsi expliqué.

Stabilité, puis réduction des dépenses

"Qu'est-ce que nous avons à faire, compte tenu de cette perspective ?", a poursuivi le président français. "D'abord tout faire pour qu'il y ait plus de croissance au second semestre". "Mais ce que doit faire la France dans l'année 2013, c'est tenir la dépense publique", a-t-il ajouté, précisant que celle-ci devait être "strictement égale pour l'Etat à la dépense 2012".

Il a rappelé que les lettres plafonds adressées aux ministres dans le cadre de la préparation du budget 2014 prévoyaient 1,5 milliard d'euros de dépenses de moins qu'en 2013. Par ailleurs, il a une nouvelle fois assuré qu'il n'y aurait pas de prélèvements supplémentaires pour 2013.

Le président français, François Hollande, à son arrivée au Conseil européen, jeudi 27 juin 2013, à Bruxelles (Belgique).
Le président français, François Hollande, à son arrivée au Conseil européen, jeudi 27 juin 2013, à Bruxelles (Belgique). (GEORGES GOBET / AFP)