VIDEO. Gaz et électricité : surveillez vos contrats !

Un nouveau rapport vient d'alerter les consommateurs. Des experts ont lu les clauses des différents contrats d'énergie que nous signons, que ce soit pour le gaz ou l'électricité. Une trentaine de petits lignes sont tout simplement considérées comme abusives. France 2 a mené l'enquête.

France 2

Nous signons tous des contrats d'énergie mais qui parmi nous les a vraiment lus en détail ? "Moi je ne regarde pas les clauses, je signe et puis voilà", témoigne une passante au micro de France 2.

Or, selon un rapport commandé par le gouvernement, les contrats d'électricité ou de gaz comportent des clauses abusives. Par exemple : la facture disponible uniquement sur internet que déplorent certains consommateurs. Autre litige : le prélèvement automatique obligatoire.

Des clauses illicites


Selon Frédéric Leblanc, spécialiste des questions d'énergie à l'UFC-Que choisir, le consommateur est toujours perdant. "C'est une clause qui n'est pas fondée, qui est illégitime, qui est potentiellement vraiment illicite, qui est considérée d'ailleurs comme illicite par la Commission et qui donc ne peut pas vous être opposée".

L'association UFC-Que choisir a entamé une procédure il y a trois ans. certaines clauses abusives ont été supprimées. ce nouveau rapport pourrait contraindre les fournisseurs d'énergie à se mettre en règle. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Environ 7,4 millions de foyers, sur un total de 10,6 millions d\'abonnés au gaz, étaient aux tarifs réglementés à la fin du troisième trimestre 2014.
Environ 7,4 millions de foyers, sur un total de 10,6 millions d'abonnés au gaz, étaient aux tarifs réglementés à la fin du troisième trimestre 2014. (CHARLIE ABAD / PHOTONONSTOP / AFP)