Une banque en faillite rachetée

La banque régionale américaine Colonial, en faillite, a été rachetée vendredi par sa concurrente BB&T

Le logo de la Colonial Bank, fermée pour faillite le 14 août 2009
Le logo de la Colonial Bank, fermée pour faillite le 14 août 2009 (© France)
La banque régionale américaine Colonial, en faillite, a été rachetée vendredi par sa concurrente BB&TLa banque régionale américaine Colonial, en faillite, a été rachetée vendredi par sa concurrente BB&T

Fermée par les autorités de régulation bancaire, la Colonial Bank est le plus gros établissement bancaire à faire faillite depuis le début de l'année (25 milliards d'actifs).

BB&T, une des banques qui résiste le mieux à la crise, a repris ses dépôts et l'essentiel de ses actifs pour 22 milliards de dollars.

Une bonne acquisition pour BB&T


Jusqu'ici à la quinzième place du classement des banques commerciales américaines de la Fed par la taille de son actif, BB&T devrait se hisser avec cette acquisition aux alentours de la dixième place, faisant pratiquement jeu égal avec la prestigieuse banque d'affaires Goldman Sachs.

Surtout, ce rachat va permettre à la banque d'élargir son assise géographique, jusque-là concentrée essentiellement sur la Caroline du Nord et la Virginie voisine.

"Les 346 agences de la Colonial Bank en Alabama, en Floride, en Géorgie, au Nevada et au Texas rouvriront normalement demain (samedi, ndlr) sous l'enseigne BB&T", les clients de Colonial devenant automatiquement ceux du repreneur.

Colonial Bank, la plus grosse faillite bancaire de 2009

Par la taille de son actif, la Colonial Bank est de loin la plus grande banque à faire faillite depuis le début de l'année, même si elle ne se classe que 44e dans le dernier classement de la banque centrale américaine (Fed).

C'est la 74e banque à faire faillite aux Etats-Unis depuis le début de l'année. Sa chute est également l'une des vingt plus grandes faillites survenues dans le pays depuis 1980. Mais ses 25 milliards d'actifs sont à comparer aux 691 milliards de dollars de Lehman Brothers lors de sa faillite en septembre 2008.

La Floride et surtout la Géorgie, où elle était présente font partie des Etats les plus touchés par la crise de l'immobilier et les faillites bancaires.