Cet article date de plus de sept ans.

UFC-Que Choisir annonce 140 000 consommateurs inscrits à son offre de gaz moins cher

L'association de consommateurs promet une économie moyenne de 190 euros par an par consommateur, par rapport au tarif réglementé, grâce à un partenariat avec le fournisseur belge Lampiris.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Alain Bazot, président de l'association de consmmateurs UFC Que Choisir, le 22 octobre 2013, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). (  MAXPPP)

"Nous voulions obtenir la meilleure offre du marché, ensemble nous l'avons obtenue", s'est réjoui Alain Bazot, le président d'UFC-Que Choisir, mardi 25 novembre. Plus de 140 000 personnes, en majorité soumises au tarif réglementé, se sont inscrites pour bénéficier de l'offre de gaz moins cher proposée par l'association de consommateurs. L'avantage promis est un allègement de la facture de 190 euros par an, en moyenne.

Les consommateurs particuliers abonnés au gaz avaient jusqu'à lundi pour s'inscrire sur le site de l'opération inédite Gaz moins cher en France, lancée à la mi-octobre, avec la possibilité ensuite de souscrire à une offre du fournisseur alternatif belge Lampiris. Celui-ci proposait des prix qui étaient au moins 13% inférieurs au tarif réglementé appliqué par GDF Suez, et une réduction complémentaire en fonction du nombre d'inscrits. Lampiris soumettra à tous les inscrits une offre personnalisée, du 7 décembre au 31 janvier 2014, à laquelle il seront libres de souscrire ou non.

Seuls 100 000 souscripteurs pourront en bénéficier

Mais contrairement au nombre d'inscrits, celui des souscripteurs sera limité à 100 000, pour une durée d'un an. "On sait que certains se sont inscrits sans être sûrs d'aller au-delà. On ne sait pas quel sera le taux de conversion auquel on va parvenir, 40% ou 50%? Si c'était cela, ce serait déjà considérable", a affirmé Alain Bazot.

Les tarifs réglementés du gaz, révisés tous les mois, ont augmenté de 0,63% en moyenne le 1er novembre, et d'environ 0,5% pour les foyers chauffés au gaz, portant la hausse des prix à 0,9% depuis le début de l'année. Malgré une ouverture à la concurrence en 2007, et des offres de marché parfois plus avantageuses, quelque 9 millions de foyers sont restés fidèles aux tarifs réglementés de l'opérateur historique GDF Suez, sur un total de 11 millions de ménages français abonnés au gaz.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.