Cet article date de plus de dix ans.

Trois offres de reprise pour les trois ferries de SeaFrance

Eurotunnel, Louis-Dreyfus/DFDS et Stena Lines sont officiellement candidats à la reprise des trois navires de SeaFrance. Le tribunal de commerce de Paris arrêtera son choix avant la fin du mois.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Les prétendants avaient jusqu'à 17h hier pour déposer leur offre sous pli cacheté. Les offres pour le Berlioz, le Rodin et le Nord-Pas-de-Calais, les trois anciens bateaux de SeaFrance, seront publiées le 10 mai, mais on connait déjà les sociétés intéressées.

Eurotunnel a confirmé avoir déposé un offre. "Nous n'avons pas changé de cap depuis trois mois. Nous avions dit que nous ferions une offre pour la reprise des trois bateaux, c'est chose faite ", a déclaré une porte-parole de sa société. Elle compte les louer à la coopérative ouvrière que des anciens de SeaFrance veulent constituer pour exploiter les navires.

Un suédois sur les rangs

Louis-Dreyfus/DFDS a aussi confirmé sa participation. La société, qui exploite déjà deux navires sur la ligne Calais-Douvres, avait indiqué le mois dernier envisager une offre pour deux navires. Il ne compte pas les exploiter sur la ligne Calais-Douvres.

Le suédois Stena Lines est aussi sur les rangs. L'armateur a travaillé dans le détroit pendant quatre ans, jusqu'en 2002. On ignore quelles sont ses intentions précises.

Les trois feeries de l'ancien SeaFrance pourraient valoir entre 150 et 200 millions d'euros. Le nom du futur repreneur des navires devrait être connu avant la fin du mois, "le 17 ou le 24 mai " selon l'avocat des salariés.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.