Trois millions de Français n'ont pas les moyens de conserver une hygiène correcte

Deux millions d'entre eux disent se sentir mal à l'aise en raison de leur hygiène corporelle, selon un sondage Ifop révélé en exclusivité par France Inter mardi.

Un homme sort des bains-douches municipaux de Mulhouse (Haut-Rhin), le 2 décembre 2006.
Un homme sort des bains-douches municipaux de Mulhouse (Haut-Rhin), le 2 décembre 2006. (MAXPPP)

Ils ne peuvent pas s'acheter des produits hygiéniques de première nécessité et subissent plus d'exclusion encore à cause de leur apparence : trois millions de Français n'ont pas les moyens d'avoir une hygiène correcte, selon un sondage Ifop commandé par l'association Dons solidaires et révélé en exclusivité par France Inter mardi 19 mars.

Cinq millions de Français lavent leur linge à la main

L'étude porte principalement sur les populations les plus pauvres, soit environ 10 millions de personnes. Elle montre que plus d'un tiers d'entre elles ont déjà renoncé à acheter du shampoing, du savon ou à limiter leur consommation de papier toilette. Plus de 1,5 million de femmes ne changent pas suffisamment de protection hygiénique ou ont recours à des moyens de fortune, et près de trois millions de personnes ne peuvent pas remplacer régulièrement les couches de leurs enfants. Environ 5 millions de personnes lavent leur linge à la main et dans plus de la moitié des cas, elles sont contraintes d'utiliser du savon, du liquide vaisselle ou du gel douche.

Ce manque d'argent et d'hygiène a des conséquences sur la vie sociale et professionnelle des plus démunis, puisque deux millions d'entre eux disent se sentir mal à l'aise en raison de leur hygiène corporelle et trois quarts d'entre elles déclarent avoir déjà annulé au moins une fois un entretien d'embauche à cause de leur apparence.