Vitesse limitée à 30 km/h à Paris : les tarifs des courses en taxi vont augmenter

En raison du système de tarification des courses, les taxis vont mécaniquement devenir plus chers à partir du lundi 30 août, date à laquelle Paris généralise les 30 km/h maximum. 

Article rédigé par
Boris Loumagne - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La limitation à 30 km/h de la vitesse maximale autorisée sur la plupart des axes routiers parisiens va renforcer la concurrence des VTC sur les taxis, car les premiers n'ont pas un système de tarification selon la vitesse, contrairement aux seconds. (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

"Une course de dix euros va facilement passer à 17-18 euros". Chauffeur de taxi, Yusuf Aména estime le coup de massue qui risque de tomber sur ses clients, à partir du lundi 30 août. Car en raison de l'abaissement de la vitesse maximale autorisée à Paris, de 50 à 30 km/h, sur la plupart des axes de circulation, les prix des courses vont mécaniquement augmenter.

Dans la capitale, quand un taxi roule au-dessus de 30 km/h, c'est la distance parcourue qui est facturée. Mais en-dessous, c'est la durée de la course, le temps passé dans le taxi. Avec la nouvelle limitation de vitesse, les courses vont devenir plus longues, et donc d'autant plus chères. 

Les VTC avantagés

"Même moi, en tant que client, ça ne m'intéressera pas de prendre un taxi !", réagit Yusuf Aména, qui craint que ces derniers délaissent les taxis, pour leurs concurrents VTC (véhicules de transport avec chauffeur) qui n'ont pas ce système de tarification différenciée selon la vitesse.  

En outre, rouler à 30 km/h au lieu de 50 revient à rallonger la durée des courses, alors que les clients sont toujours pressés. Dans son véhicule, Yusuf Aména veut nous montrer ce que cela donne de rouler à 30.

"Je vous jure, un joggeur va nous doubler !"

Yusuf Aména, taxi parisien

à franceinfo

"Un client va me demander si je peux l'amener gare de Lyon ou gare du Nord alors que son train est dans une demi-heure... Je vais faire quoi franchement", fait-il remarquer.

Yusuf promet de respecter la nouvelle limitation. Mais la plupart des taxis rencontrés assure qu'ils dépasseront la limite autorisée pour continuer à faire des courses et rester rentables.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.