Un train déraille à Brétigny-sur-Orge : six morts et une vingtaine de blessés

Le dernier bilan fait état de six morts et de 22 blessés graves. Tous les blessés sont désormais dégagés. Peu après 17 heures, un train Corail Intercités, à destination de Limoges, s'est séparé en deux, en gare de Brétigny-sur-orge, dans l'Essonne. La gare restera fermée trois jours. François Hollande est passé en début de soirée, le ministre de l'Intérieur et le Premier ministre en fin de soirée.

(Instagram - @bizilandry Autre)

François Hollande est arrivé sur place peu après 20 heures. "Pour constater l'étendue du drame et apporter son soutien aux services de secours et de l'Etat qui travaillent sur place" , explique l'Elysée. L'occasion, surtout, d'annoncer que trois enquêtes étaient ouvertes : une sous l'autorité de la justice, une sous l'autorité du ministère et une sous celle de la SNCF.

Et Guillaume Pépy, le président de la SNCF, a créé la surprise en rendant hommage aux cheminots "qui ont permis d'arrêter le train et d'éviter qu'il ne percute un autre train qui venait en sens inverse".

Manuel Valls a interrompu un déplacement dans le sud-est de la France pour se rendre à Brétigny. Jean-Marc Ayrault est lui aussi arrivé sur place, accompagné des ministres de la Santé et des Transports.

Tous les blessés évacués

Le dernier bilan fait état de six morts et 22 blessés graves. Ce que l'on sait aussi, c'est que 227 personnes ont été prises en charge par les secours, déployés en nombre : le plan rouge est déclenché.
Ce soir, le ministère de l'Intérieur indique que tous les blessés ont été dégagés des décombres, vers les hôpitaux de la région.

Les opérations de recherche vont se poursuivre dans la nuit "pour voir si des victimes restent éventuellement coincées sous le wagon ou entre le train et les quais ", précise le ministère. Quelque 300 pompiers, 20 équipes médicales du Samu et huit hélicoptères sont mobilisés. Certains passagers ont été, semble-t-il, électrocutés et écrasés. 

Quelque 370 personnes se trouvaient à bord du train Intercités Paris-Limoges 3657 quand, pour une raison encore inconnue, le train a déraillé. Selon le président de la SNCF, Guillaume Pépy, ce sont six wagons qui ont déraillé : "Il y a deux voitures, les voitures 3 et 4 du train (...) qui ont déraillé et le train ensuite a connu, pour ce qui concerne les quatre autres voitures, un déraillement également".  

Le train s'est coupé en deux

"Le train est arrivé en gare à grande vitesse. Il a été séparé en deux pour une raison encore inconnue. Une partie du train a continué à rouler tandis qu'une autre s'est couchée sur le flanc sur le quai" , explique une source policière. 

La SNCF a mis en place un numéro vert, le 0 800 130 130 . Le trafic grandes lignes est interrompu, au départ ou à l'arrivée de Paris-Austerlitz. Quant au RER C, il est fortement perturbé : il est interrompu dans les deux sens entre Savigny-sur-Orge et Saint-Martin-d'Etampes, et entre Savigny-sur-Orge et Dourdan-la Forêt. Quant aux autres gares de cette ligne, "des retards, des modifications de desserte et des suppressions sont effectifs sur l'ensemble de la ligne, jusqu'à la fin du service" , selon la SNCF.