Un député La France Insoumise demande une commission d'enquête sur la privatisation des autoroutes

Bastien Lachaud, député de Seine-Saint-Denis, estime que la privatisation des autoroutes "sert des intérêts privés plutôt que l'intérêt général".  

La barrière de péage de Gerzat au nord de Clermont-Ferrand, sur l\'A71. 
La barrière de péage de Gerzat au nord de Clermont-Ferrand, sur l'A71.  (ALEXANDRE CHASSIGNON / RADIOFRANCE)

Le député La France insoumise (LFI) Bastien Lachaud demande une commission d'enquête sur la privatisation des autoroutes opérée en 2006 par le gouvernement de Dominique de Villepin, a appris franceinfo vendredi 18 janvier. Selon l'élu, "les dividendes astronomiques versés aux actionnaires, la hausse des tarifs autoroutiers prévus le 1er février prochain, la révélation de l'accord secret signé avec les sociétés autoroutières en 2015 par Emmanuel Macron et Ségolène Royal", indiquent que la privatisation des autoroutes "sert des intérêts privés plutôt que l'intérêt général". Seule une "commission d'enquête permettrait de le prouver", précise Bastien Lachaud.

Hausse des tarifs aux péages de 20% en dix ans

Le député de Seine-Saint-Denis note également que "la renationalisation des autoroutes figure au programme de La France insoumise [et qu'elle] est aussi largement soutenue par la population et souvent réclamée par les "gilets jaunes"".

En 2006, l’État a vendu ses parts aux groupes Vinci, Eiffage et Abertis pour la somme de 14,8 milliards d’euros. En 10 ans, entre 2006 et 2016, les tarifs aux péages ont connu une hausse de près de 20%.