Cet article date de plus d'un an.

Accident mortel de trottinette à Lyon : le conducteur de l'ambulance avait déjà commis 28 infractions routières

L'ambulancier roulait avec un permis probatoire sur lequel il ne lui restait plus que deux points sur huit. Il s'était fait retirer son premier permis de conduire en 2019 après avoir perdu tous ses points. 

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'accident a eu lieu à l'angle de la rue de Condé et du quai du maréchal Joffre, dans le deuxième arrondissement de Lyon. (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)

Le conducteur de l'ambulance qui a percuté et tué deux adolescents circulant à trottinette lundi soir à Lyon a été placé en garde à vue, a appris mardi 23 août franceinfo de source policière. Cette garde à vue se poursuit mardi soir, "afin de déterminer les circonstances exactes de la survenue de l'accident", précise le parquet de Lyon à franceinfo. Selon une source policière, confirmant une information de RTL, l'ambulancier a un lourd passif, comptant notamment 28 infractions routières à son nom.

Âgé de 36 ans, l'ambulancier roulait avec un permis probatoire sur lequel il ne lui restait plus que deux points sur huit. Il s'était fait retirer son premier permis de conduire en 2019 après avoir perdu tout ses points. Le système national des permis de conduire recense 28 infractions routières à son nom, telles que des vitesses excessives et des dépassements de lignes blanches. Il était également connu de la police pour défaut d'assurance et conduite d'un véhicule de catégorie supérieure à celle autorisée par son permis.

Les deux adolescents ont été projetés sur plusieurs mètres

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'ambulance circulait dans un couloir de bus quand elle a percuté par l'arrière les deux adolescents circulant sur une trottinette électrique de location, à l'angle de la rue de Condé et du quai du maréchal Joffre, dans le deuxième arrondissement de Lyon. Les victimes, un garçon de 17 ans et une fille de 15 ans en couple, ont été projetées sur plusieurs mètres.

Selon six témoins sur place, l'ambulance roulait à très vive allure. Certains ont déclaré qu'elle avait bien actionné sa sirène et son gyrophare mais d'autres contredisent cette version.

Le conducteur de l'ambulance a d'abord été hospitalisé en état de choc, comme son collègue passager, avant d'être placé en garde à vue. Le dépistage alcoolique pratiqué sur lui s'est révélé négatif. Celui concernant les produits stupéfiants est en cours d'analyse mardi soir, indique précise le parquet de Lyon à franceinfo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.