Transports : la France néglige son réseau secondaire

Lignes SNCF fermées, cars inexistants, les communes et régions dénoncent l'absence de services publics autour des grandes métropoles. Le journaliste Viktor Frédéric fait le point sur la situation.

France 3

La France est-elle le mauvais élève de l'Europe en matière de transports secondaires ? "La comparaison avec nos voisins n'est pas vraiment flatteuse. Selon une étude, pour un trajet de moins de 50 kilomètres en zone rurale, il faut compter 3h08 en France contre 2h38 en Espagne et seulement 2h06 en Allemagne. Il faut dire que les Allemands sont plus nombreux sur un territoire plus petit, il est donc plus facile pour eux de maintenir leur lignes secondaires", explique le journaliste Viktor Frédéric sur le plateau de France 2.

Un écart qui se réduit sur les longues distances

Cet écart avec nos voisins européens s'explique aussi par le temps de correspondance. "On attend en moyenne 1h20 en France pour moins de 50 kilomètres de trajet contre 1h08 en Espagne et 43 minutes en Allemagne", précise Viktor Frédéric. La France se rattrape cependant sur les longues distances grâce au TGV. Sur des trajets supérieurs à 400 kilomètres, l'écart se réduit avec l'Espagne, avec seulement 17 minutes de temps de transport en plus pour la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une vue des TER en gare de Hazebrouck (Nord), le 20 février 2018.
Une vue des TER en gare de Hazebrouck (Nord), le 20 février 2018. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)