Les embouteillages provoquent beaucoup de pollution

Avec l'Ascension, beaucoup de Français vont partir en week-end. Une augmentation de trafic source de pollution. Un bouchon de 100 km entraîne le ralentissement de 200 000 véhicules, qui consomment deux fois plus d'essence.

France 2

Les bouchons synonymes de pollution. Si vous prenez la route en ce week-end de quatre jours, il va falloir s'armer de patience et respirer les pots d'échappement. Les embouteillages ont un impact considérable sur l'environnement. Sur un tronçon d'autoroute, c'est seize fois plus d'émissions de gaz à effet de serre qu'en trafic fluide.

Le train pollue 200 fois moins

Dans un bouchon, on démarre, on freine et on reste surtout en première et en deuxième. La consommation d'essence au kilomètre est multipliée par deux. Pour limiter cette pollution et faire des économies, vérifier la pression des pneus, éviter toute charge inutile, adopter une conduite souple et changer d'itinéraire selon le trafic. Si vous êtes à l'arrêt, coupez le moteur. Pour éviter les bouchons et rester zen, mieux vaut prendre le train. Ce mode de transport émet deux cents fois moins de CO2 que la voiture.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un embouteillage dans les rues d\'Athènes 
Un embouteillage dans les rues d'Athènes  (ARIS MESSINIS / AFP)