Stationnement : les maires pourront fixer le montant des PV

Dès le 1er janvier 2018, les maires vont pouvoir fixer librement le montant des PV. D'une ville à l'autre, le prix à payer variera. À Paris, le tarif sera différent selon les arrondissements.

FRANCE 2

Mauvaise surprise. Elle n'a pas mis assez d'argent dans l'horodateur. Cette automobiliste lyonnaise devra donc payer une amende de 17 euros, tarif appliqué partout en France. L'an prochain à Lyon, comme dans la grande majorité des villes, ce montant va monter en flèche. En cas de stationnement non payé ou dépasser, l'amende, rebaptisée redevance municipale, pourra atteindre 60 euros, comme au centre-ville de Lyon. 

Les amendes les plus chères sont à Lyon, Paris et Strasbourg

Car selon une nouvelle loi, ce n'est plus l'État, mais les maires qui fixent le montant de cette redevance. Résultat : quasiment partout, la somme à payer augmente, avec des différences entre les villes. Les plus chères sont Lyon, 60 euros, Paris, 50 euros, et Strasbourg, 50 euros ; les moins chères : Nice, avec 16 euros, Nancy, 15 euros, et Castres, seulement 10 euros. Pour les municipalités qui ont choisi des tarifs élevés, il s'agit avant tout de dissuader les fraudeurs. À Paris, selon la mairie, 90% des automobilistes ne paient pas leur stationnement. Cette redevance municipale ne concernera que les places payantes classiques. Le stationnement gênant sur des places handicapé ou livraison restera puni par une amende de 35 à 135 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Seuls 35% des automobilistes français payent spontanément leur stationnement, selon un rapport.
Seuls 35% des automobilistes français payent spontanément leur stationnement, selon un rapport. (MaxPPP)