La SNCF se met aux drones

L'entreprise a décidé d'utiliser cette technologie pour repérer les accidents, surveiller ses installations, mais aussi repérer les vols de métaux.

France 3

La révolution des drones touche aussi la SNCF. L'entreprise a décidé d'utiliser ses aéronefs sans pilote. L'entreprise expérimente en ce moment plusieurs types de drones. Certains sont utilisés pour une maintenance des installations, inspection des parois rocheuses ou des arbres qui menacent de tomber. Tout ça vu du ciel et sans interrompre le trafic. Les caméras infrarouges du drone permettent aussi de détecter des présences humaines ou de faire la chasse aux voleurs de cuivres responsables d'importantes perturbations.

Flotte de drones

Avec l'utilisation des drones, c'est aussi une autre manière de travailler qui se met en place. "Aujourd'hui avec une ronde à pied on peut couvrir une zone de 5 kilomètres. Avec le drone, on peut couvrir une zone de 10 à 15 kilomètres et à haute fréquence. On passe toutes les quinze minutes dans le même endroit et on n'a une information très fine sur les intrusions de personnes dans ce périmètre", explique Nicholas Pollet, directeur du Pôle Drones SNCF. La SNCF prévoit désormais de développer l'usage des drones d'ici la fin de l'année, puis en 2016. La flotte de la SNCF devrait compter une dizaine de drones d'ici à la fin 2015.

Le JT
Les autres sujets du JT
Plusieurs drones ont à nouveau survolé Paris, dans la soirée du 3 mars 2015 (photo d\'illustration).
Plusieurs drones ont à nouveau survolé Paris, dans la soirée du 3 mars 2015 (photo d'illustration). (RYUZO SUZUKI / THE YOMIURI SHIMBUN / AFP)