Mouvement social à la SNCF : le trafic des TER et des RER toujours perturbé, 9 TGV sur 10 circulent

Un mouvement social est toujours en cours à la SNCF, après un accident qui a fait 11 blessés – dont le conducteur – mercredi dans les Ardennes.

Le mouvement social à la gare de Lyon, le 19 octobre 2019 à Paris.
Le mouvement social à la gare de Lyon, le 19 octobre 2019 à Paris. (OLIVIER CORSAN / MAXPPP)

La circulation des RER est une nouvelle fois perturbée par le mouvement social à la SNCF qui entre dans son troisième jour. Concernant les TGV, 9 trains sur 10 circuleront sur les axes Atlantique et Sud-Est, le trafic est normal sur les axes Nord et Est tandis qu'un Ouigo sur 3 sera sur les rails ce dimanche. Aucun Intercités de nuit ne circulera, prévoyez 4 trains sur la ligne Paris-Limoges-Toulouse et 2 sur Paris-Clermont. Concernant les Transiliens, le trafic est perturbé sur les lignes B et C.

En Ile-de-France, le trafic est perturbé pour les Transilien avec un train sur deux en circulation en moyenne, annonce le site de la SNCF, dimanche 20 octobre. Le site d'information attire l'attention des usagers sur les lignes B, D, H et R sur lesquelles très peu de trains circulent ce week-end et conseille de reporter ou limiter les déplacements avec ces lignes.

Certaines lignes RER très affectées

Sur le RER B, il est prévu un aller-retour par heure entre Paris-Nord et l'aéroport de Roissy, mais aucun train entre Paris-Nord et Mitry-Claye. Cependant le trafic devrait être normal au sud de la ligne, entre Paris-Nord et Robinson/Saint-Rémy-lès-Chevreuse.

Sur le RER D, la SNCF annonce un aller-retour toutes les 90 minutes entre Paris et Melun et entre Paris et Corbeil, un aller-retour par heure entre Paris et Orry-la-Ville. En revanche, la circulation sera totalement interrompue sur Juvisy et Malesherbes et entre Melun et Corbeil, ainsi qu'entre Paris-Nord et Paris-Gare de Lyon.

Très peu de trains sont également prévus sur la ligne H où les travaux de mise en accessibilité de la gare de Saint-Denis conduisent la SNCF à supprimer les circulations entre Paris-Nord et Sarcelles-St-Brice/Ermont-Eaubonne.

Enfin sur la ligne R, aucun train n'est prévu entre Melun et Montereau via Hericy ni entre Moret et Montargis. Seulement deux aller-retour sont programmés dans la journée entre Paris et Montereau via Moret.

Le gouvernement monte au créneau

Le mouvement a démarré jeudi soir lorsque des contrôleurs et conducteurs ont décidé d'exercer un droit de retrait après un accident qui a fait 11 blessés mercredi dans les Ardennes, dont un conducteur qui était le seul agent SNCF à bord du train. 

Edouard Philippe a dénoncé un "détournement du droit de retrait" alors que le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, estimait que la SNCF pourrait prononcer des sanctions individuelles à l'encontre des cheminots ayant pris part à ce mouvement social qui menace de s'enliser.