Cet article date de plus de trois ans.

Grève SNCF : la ruée sur les cars Macron

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Grève SNCF : la ruée sur les cars Macron
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'une des nombreuses conséquences de la grève de la SNCF ce mardi 3 avril est la ruée sur les cars Macron. Les réservations ont triplé sur certaines liaisons.

Gares routières en pleine effervescence : ce matin, à Lyon (Rhône), Caen (Calvados), Lille (Nord) ou encore Paris, faute de trains, ils sont nombreux à voyager en car. Pour certains, c'est la première fois, comme ce formateur, qui a un rendez-vous à Nantes (Loire-Atlantique) : "C'est une vraie expérience de patience, parce que ça met beaucoup de temps, mais en même temps, c'est bien qu'il y ait cette solution-là, parce qu'avec les grèves, je crois qu'on est partis pour un moment à devoir trouver des solutions alternatives".

30 000 passagers transportés

Beaucoup de voyageurs ont changé leurs plans à la dernière minute : "Ca m'a gâché mon week-end, parce que j'ai dû quand même l'écourter d'une journée et demie", témoigne une jeune fille. Mais les tarifs ont augmenté, parfois plus chers que certains TGV : "Moi j'avais un billet Prem's à 22 euros, et là j'ai payé 38 euros en le prenant avant-hier, et je crois que les prix depuis ont monté", explique un voyageur. En coulisse, le patron de l'entreprise se frotte les mains : 200 bus en circulation aujourd'hui, près de 30 000 passagers transportés. De nombreuses lignes affichent déjà complet pour ce soir et demain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève à la SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.